Les entreprises tournées vers l’exportation (celles opérant avec un certificat de zone franche ainsi que les unités manufacturières enregistrées auprès du Board of Investment) ont réalisé des recettes de près de Rs 13 milliards au 3e trimestre 2015, contre Rs 12,7 milliards au trimestre correspondant de 2014. Cependant, le secteur continue à perdre des emplois, la main-d’oeuvre passant à 53 888 personnes fin septembre contre 54 122 fin juin. Sur une année, soit depuis septembre 2014, les emplois totaux ont diminué de 1 549 (-2,8%), l’industrie textile étant la plus affectée. Cette dernière a néanmoins réussi à accroître ses exportations.
Selon les données préliminaires publiées ce matin par Statistics Mauritius, les industries orientées vers l’exportation ont enregistré des recettes de l’ordre de Rs 37,2 milliards sur la période janvier-septembre 2015, contre Rs 37,1 milliards pour la même période de 2014. Les exportations de produits d’habillement ont augmenté, atteignant Rs 18,1 milliards, soit environ un demi-milliard de roupies de plus que pour les trois premiers trimestres de l’année dernière. Une très faible progression des matières premières textiles (fils et tissus, entre autres) a également été notée. Selon Statistics Mauritius, les exportations de perles et pierres précieuses/semi-précieuses ont été en hausse, passant de Rs 2,5 milliards à Rs 3,1 milliards. Les entreprises de produits optiques ainsi que les fabricants de produits en plastique ont aussi fait mieux qu’en 2014. En revanche, le secteur du “seafood” a connu un fléchissement, ses exportations reculant de Rs 8,7 milliards de janvier à septembre 2014 à Rs 7,4 milliards pour la même période de 2015.
Pour ce qui est des importations, Statistics Mauritius observe une baisse pour les trois premiers trimestres de 2015, la facture totale se chiffrant à Rs 20,1 milliards, contre Rs 21,3 milliards pour la période correspondante de l’année précédente. Ce repli est attribuable en grande partie à des importations réduites des entreprises du “seafood hub” et dont la valeur est passée de Rs 4,9 milliards à Rs 3,9 milliards. Par ailleurs, on observe que les importations de matières premières textiles et de perles/pierres précieuses et semi-précieuses ont été en hausse.
Par ailleurs, la situation concernant l’emploi se corse davantage. Au cours du troisième trimestre 2015, le secteur d’exportation a enregistré une perte nette de 234 emplois (774 cas de licenciement contre une création de 540 nouveaux emplois). À fin septembre 2015, le secteur comptait 53 888 emplois, ce qui représente une réduction de 1 549 emplois en une année. « The number of Mauritian workers decreased by 1,264 (-486 males and -778 females) and employment of foreign workers decreased by 285 (+52 males and -337 females) », précise Statistics Mauritius. L’industrie de l’habillement a été la plus touchée. Le nombre d’entreprises dans ce sous-secteur est passé de 116 à 109 alors que les emplois ont reculé de 36 497 à 35 076 depuis septembre 2014.
S’agissant des expatriés travaillant dans le secteur d’exportation, le nombre a légèrement fléchi de 22 963 en septembre 2014 à 22 678 en septembre 2015. La majorité des travailleurs étrangers (20 324) sont affectés dans le secteur textile incluant la production de matières premières.