Les débats sur la remise en liberté conditionnelle de Khaleel Anaruth, un habitant de Plaine-Verte de 34 ans, arrêté le jeudi 3 décembre pour avoir séquestré trois policiers à son domicile, ont eu lieu mardi. Ce dernier a bénéficié d’une remise en liberté contre une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 20 000.
Khaleel Anaruth, un habitant de Plaine-Verte de 34 ans, avait été appréhendé par le Central Criminal Investigation Department (CCID) le 3 décembre, car plusieurs plaintes avaient été enregistrées contre lui, dont une pour séquestration de trois policiers.
La veille de son arrestation, une habitante de Plaine-Verte, âgée de 35 ans, avait consigné une plainte au poste de police de la localité vers 18 h 30 après avoir été victime d’une agression. Cette commerçante avait soutenu à la police que deux heures plus tôt elle se trouvait dans sa boutique lorsque Khaleel Anaruth y a fait irruption. Il l’a alors agressée avec un couteau, la blessant à l’index droit, et lui aurait donné des décharges électriques à l’abdomen.
Deux heures plus tard, des policiers affectés au poste de Plaine-Verte se sont rendus chez l’individu pour l’interroger à ce sujet. Sur place, Khaleel Anaruth leur aurait alors volontairement ouvert la porte, les invitant à entrer pour discuter du problème. À l’intérieur, cependant, il aurait brandi un couteau, une torche électrique et une matraque télescopique, les contraignant à s’asseoir. Selon les policiers, Khaleel Anaruth n’était pas dans son état normal, se montrant très agressif. L’individu leur aurait, à plusieurs reprises, dit qu’ils ne quitteraient pas son domicile en vie et devait même leur faire visionner une vidéo montrant des Jihadis. Ce qui l’enrageait encore plus, selon les policiers. Afin de ne pas envenimer la situation, les trois officiers seraient restés calmes jusqu’à ce que Khaleel Anaruth recouvre ses esprits et prenne enfin conscience de la gravité de ses actes. Khaleel Anaruth aurait laissé partir les trois policiers vers 23 h 45, avant qu’il ne prenne par la fuite. Il devait toutefois être appréhendé par le Central CID le lendemain.
Trois charges provisoires ont été retenues contre Khaleel Anarath : séquestration, “Attempt to assault with premeditation” et “Possession of discharging noxious materials”. Outre sa caution, Khaleel Anaruth devra se rendre au poste de police de sa localité deux fois par semaine, entre 6 h du matin et 18 h. De plus, il ne pourra pas quitter son domicile entre 19 h et 5 h. Khaleel Anaruth a retenu les services de Me Noor Hussenee.