SERVICES FINANCIERS : Sanlam Private Wealth Mauritius : des offres variées pour le marché mauricien

Daniel Kriel, CEO de Sanlam Private Wealth, Ivan Collendavelloo, la Haut-Commissaire de l’Afrique du sud à Maurice, Mark Muller, CEO de Sanlam Private Wealth Mauritius jeudi soir

Les avantages qu'offre Maurice pour le secteur des Services financiers ont poussé le groupe sud-africain Sanlam à lancer une nouvelle société, Sanlam Private Wealth Mauritius. Basée à Mapou, elle propose des offres pour différents segments du marché mauricien. Sanlam gère des biens d'un bon nombre de Sud-Africains ayant élu domicile à Maurice. Son objectif est d'élargir sa présence sur le marché africain.

Le lancement de Sanlam Private Wealth Mauritius s'est tenu jeudi soir aux ruines de Balaclava en  présence des partenaires internationaux du groupe Sanlam. L'idée de s'installer à Maurice, selon Daniel Kriel, CEO de Sanlam Private Wealth, est liée à l'expansion du groupe Sanlam en dehors de l'Afrique. « Nous cherchions un “hub” pour nos activités. Maurice était un choix facile », affirme-t-il, citant les avantages qu'offre la destination mauricienne aux opérateurs des services financiers. La nouvelle société pourvoira des services de gestion de biens et de fiducie aux clients fortunés. Des produits d'investissements seront aussi proposés. Mais le plus important, selon le CEO, est de protéger et d'accroître les biens des clients. L'offre sera presque la même pour les entreprises. « Nous offrirons tout un package de services pour nos clients à Maurice », annonce-t-il.
Pour Mark Muller, CEO de Sanlam Private Wealth Mauritius, l'entreprise possède déjà une base solide et offrira toute une panoplie de services financiers. « Nous allons satisfaire les exigences de nos clients », estime-t-il. Le conseil d'administration du groupe Sanlam comprend des figures connues, tel Patrice Motsepe, fondateur et président de la compagnie African Rainbow Minerals.
Au sujet d'un Fund and Asset Management Scheme, qui sera bientôt présenté par le gouvernement, Mark Muller a exprimé son appréciation. « Cela confirme notre choix de venir à Maurice », soutient-il. Les opérations démarrées, la société compte recruter davantage de personnes pour ses services. Outre Sanlam Private Wealth Mauritius, le groupe compte une autre compagnie : Sanlam Trust Mauritius, qui existe depuis quatre ans et emploie plus de 25 personnes. « Nous comptons augmenter le nombre et accroître les activités pour offrir des services fiduciaires aux grandes entreprises de l'Afrique », annonce-t-il.

Maurice : destination « toujours sûre »

Ivan Collendavelloo, ministre de l'Énergie, présent pour la cérémonie, a annoncé la création d'un Fund and Asset Management Scheme. Le but est d'attirer des opérateurs clés du secteur. Un nouveau Blueprint sera aussi présenté en vue d'augmenter le classement du centre financier international de Maurice. La raison tient, selon lui, au fait que Maurice doive s'adapter aux changements qui s'opèrent dans le secteur des services financiers à travers le monde. « Les crimes avec violence existent à Maurice », observe-t-il en parlant de la sécurité dans le pays. « Le crime désastreux commis sur la ressortissante Lara Rojs ne peut demeurer sous silence », déclare le ministre. Si les crimes existent aussi dans d'autres pays, Ivan Collendavelloo se réjouit qu'ils soient « rares à Maurice ». Toutefois, il avance que « Maurice reste toujours une destination sûre pour les touristes ».
Le groupe Sanlam existe depuis 99 ans à Cape Town. La société est cotée à la Bourse de Johannesburg. La Sanlam Private Wealth a été fondée en 1999. Des solutions sont offertes au niveau local et international aux clients. Le groupe comprend plus de 26 bureaux à travers le monde, emploie 400 personnes et compte 25 000 clients.