À 24 heures de la fermeture des guichets d’enregistrement de véhicules à la National Transport Authority (NTA) pour cette année, les indications sont que le cap d’un demi-million de véhicules sur les routes est sur le point d’être franchi dans les prochains mois. En effet, à ce matin la NTA avait émis des permis sous la Road Traffic Act à 25 377 nouveaux véhicules, tous types, que ce soit voitures, motocyclettes, camions, bus ou autres, soit une progression de 5,5% par rapport à 2014. Ce qui fait débat en cette fin d’année tourne autour des quelque 8 000 Reconditioned mises sur les routes avec les déboires qu’ont connus les marques représentées par la firme Iframac, faisant partie de l’empire écroulé de Dawood Rawat, Chairman Emeritus de BAI.
Les derniers chiffres officiels, mais susceptibles d’évoluer de manière marginale d’ici la fermeture des bureaux de la NTA pour cette année, indiquent la présence de 490 429 véhicules sur les routes contre 465 052 l’année dernière. Toutefois, la répartition de ces enregistrements par catégories de véhicules n’était pas publique à ce matin. Toutefois, de ces 490 000 véhicules, il faudra compter un peu moins de  250 000 voitures, Double Cab Pick-Up et autres Dual Purpose Vehicles, représentant quelque 48% de la flotte nationale dans ce contexte.
Le nombre de motocyclettes, notamment de différentes cylindrées, devrait s’approcher de la barre des 200 000 si l’on tient compte du fait qu’à la fin de juin dernier, le nombre de deux-roues enregistrés par la NTA était de 191 171. Le parc de camions et d’autobus se trouve dans la fourchette de 19 000 à 20 000.
L’intérêt des statistiques officielles de la NTA, notamment en ce qui concerne les voitures privées, se situe par rapport à la progression dans la vente de Reconditioned eu égard aux voitures neuves importées. En cette fin d’année, le nombre de Reconditioned mises sur les routes s’élève à 8 000, damant le pion aux importateurs de voitures neuves. Des spécialistes du marché de l’automobile laissent entendre la tendance du premier semestre, le nombre de voitures Reconditioned tenant tête aux neuves devrait se maintenir en cette fin d’année.
À fin juin dernier, sur les nouveaux 8 506 enregistrements de voitures à la NTA, 4 185 étaient classées dans la catégorie des Imported Second Hand et 4 139 dans celle des neuves venant directement des chaînes de montage à l’étranger. Devant le marché porteur des Reconditioned, des importateurs de renom sur le marché envisagent de tenter d’assurer une présence dans ce segment en vue de ne pas perdre de parts de marché, devenu extrêmement compétitif.
Après les tergiversations qu’a connues le marché de l’automobile en 2015 avec des marques très demandées comme Mitsubishi, Peugeot ou encore l’attrait que constitue Mercedes-Benz, en hibernation avec les malheurs du groupe BAI Co (Mtius) and Related Entities, l’année 2016 devra connaître un regain de vigueur. Les nouveaux représentants de ces marques, qui sont des opérateurs aguerris, voudront bien repartir à la conquête du marché. D’autant plus que le prix du litre de carburant à la baisse devrait constituer un facteur favorable pour attirer davantage de clients vers le secteur de l’automobile, compte tenu des problèmes de plus en plus grandissants dans le transport en commun, qui laisse de plus en plus à désirer…