Crédit photo : Bureau 233 / ITV / TF1
  • Yvette Dantier apportera en effet un peu de soleil sur le plateau français de la saison 7

Avis aux amateurs de The Voice. Ce soir, une de nos compatriotes passera les auditions à l’aveugle. Yvette Dantier apportera en effet un peu de soleil sur le plateau français de la saison 7 de The Voice. Celle que l’on ne présente plus sur la scène locale a tapé dans l’œil du dénicheur d’artistes de l’océan Indien, Baptiste Jung. Une émission à ne pas manquer.

Elle est la quatrième Mauricienne après Fabien Cornelius, Laurent-Pierre Lecordier et Jane Constance à participer à The Voice France. C’est grâce à YouTube que Baptiste Jung découvre les chansons d’Yvette Dantier et tombe tout de suite sous le charme. Le fruit du hasard fera que cette dernière chantera en live lors de l’événement Talents by Mouv organisé par Géraldine Secondis au Hennessy Park Hotel, à Ébène, devant un parterre d’invités de marque, dont Baptiste Jung et Bruno Berberes, directeur de casting de The Voice. « Yvette, elle est authentique. C’est une artiste accomplie, une musicienne dans l’âme. Elle vit sa passion avec sincérité. C’est une artiste que j’avais découverte via YouTube et j’ai eu l’occasion de la voir physiquement lors du grand casting orchestré par ma collaboratrice Géraldine Secondis. Nous ne l’avions pas retenue à l’époque mais mon petit doigt me disait qu’elle pourrait bien nous surprendre par la suite », confie Baptiste Jung au Mauricien.

Transportés par le talent et la maîtrise vocale de la jeune fille, les deux dénicheurs de talents la recontactent pour une audition via Skype. Cette étape franchie, Yvette Dantier est acceptée et prend l’avion pour passer une deuxième audition en France. « Je suis tellement stressée que je ne peux plus tourner la tête. C’est comme si j’avais une paralysie du cou… J’ai passé une première audition super-stressante sans musique à travers Skype suivie d’une présélection ici, à Paris, où j’ai été finalement sélectionnée pour me retrouver aux auditions à l’aveugle, auxquelles je me présente aujourd’hui. Le stress est à son comble et je souhaite pouvoir convaincre le jury pour qu’au moins un fauteuil rouge se retourne », confie Yvette Dantier.

Le couperet tombera donc ce soir aux auditions de The Voice 7 sur TF1 à 23h55. Pour la petite histoire, Yvette Dantier n’est pas une novice dans l’industrie. Âgée de 25 ans, la jeune fille commence très tôt. Lauréate du concours de chant national TIMAMBO en 2005, elle décide de s’initier à la guitare. Parallèlement, elle intègre la chorale Mary Ward, ce qui lui permet d’avoir une expérience de chant en groupe.

Après son HSC, elle entame des cours de guitare classique de la Royal Schools of Music, dont elle en sortira diplômée en 2012 avec les honneurs. Cette même année, elle remporte le concours STAR 2012. L’année suivante, elle participe à Nou Pays Nou Lamisik, où elle finira parmi les dix finalistes. À cette occasion, elle lance Rev Ensanter, son premier titre.
Repérée pour ses talents musicaux par le producteur de Zulu, elle intègre La tribu de Zulu en 2013. Elle l’accompagne durant sa tournée locale mais aussi dans les îles de l’océan Indien, notamment aux Sakifo à La Réunion et au Festival de Kite Surf à Rodrigues. Par ailleurs, elle enchaîne les mini-concerts en solo et fait la première partie de Nicole Croisille à l’occasion du Festival PassePortes 2015. En 2017, elle rencontre Nicolas Tarik, auteur-compositeur-interprète français avec qui elle entame une collaboration. Nicolas lui écrit La perle rare et lui propose aussi Un garçon sage, chanson qu’il avait composée récemment. Ensemble, ils font la première partie de Grèn Sémé lors de leur unique concert à Maurice pour la Fête de la Musique 2017.

Update : Elle passe brillamment les auditions à l’aveugle et continue l’aventure.