Hamlet à Maurice interprété par « la » troupe réputée la plus respectueuse de l’esprit du théâtre élisabéthain. Telle est la proposition du British Council et du haut commissariat britannique pour inviter le public mauricien à célébrer les 450 ans de la naissance du plus grand dramaturge de langue anglaise. Dans le cadre d’une vaste tournée internationale qui lui a déjà fait visiter 134 pays, la troupe du Shakespeare’s Globe Theatre arrivera de Nairobi le 21 janvier à Maurice, pour donner le lendemain, deux représentations d’Hamlet Globe to Globe, au Mahatma Gandhi Institute, pour le public scolaire à midi et pour les familles en soirée de gala, à 20 heures.
Une partie des billets financée grâce au sponsoring, est attribuée au public scolaire et défavorisé, les autres seront mis en vente à partir du 15 décembre chez Otayo et Immedia, les étudiants devant présenter leur carte d’identité pour bénéficier du tarif réduit à Rs 200.
Hamlet va inaugurer le 22 janvier prochain le programme d’activités que le British Council organise dans le cadre du 400e anniversaire de Shakespeare. Réunies sous l’antienne « Shakespeare is alive in Mauritius », ces activités vont aussi se concrétiser sous la forme d’un festival de cinéma en février/mars, d’un concours de photographies pour les enfants, de la création d’oeuvres d’art en ligne inspirées par les citations préférées de l’artiste et même de la création d’une bière spéciale signée Flying Dodo.
Hamlet est non seulement la pièce la plus longue et la plus célèbre de Shakespeare, elle est aussi celle qui interpelle peut-être le plus universellement les humains sur le sens de l’existence. Le dramaturge en a finalisé le texte dans une période de désenchantement à la fin du règne d’Élisabeth, et le plus célèbre passage — le fameux to be or not to be — en exprime la profonde désillusion mais amène l’auditeur sur les chemins de l’accomplissement. Pour Jonathan Drew, le haut-commissaire britannique qui a donné une conférence de presse mercredi pour annoncer l’événement aux côtés des représentants du British Council et d’Immedia, Shakespeare invite chacun, à travers cette allégorie de la folie d’Hamlet, à être plus que jamais lui-même.
Les étudiants mauriciens qui apprennent Shakespeare dans le texte pourront se délecter de l’entendre joué par la fine fleur du théâtre britannique, elle-même façonnée dans l’antre historique de son théâtre… Pour la petite histoire, il faut savoir que Shakespeare et sa troupe ont fait construire le Globe Theatre qui a ouvert ses portes en 1599. Détruit par un incendie accidentel, ce théâtre à ciel ouvert qui pouvait accueillir 3 000 personnes, sera reconstruit l’année suivante jusqu’à ce que les Puritains le ferment en 1642 puis le démolissent deux ans après.