Guillaume Gaboriaud a remporté le prologue et pris le maillot jaune avec cinq secondes d’avance sur son dauphin…

Le Français Guillaume Gaboriaud (FFSC-KFC) a remporté, hier au terme du prologue disputé by night, le premier maillot jaune du Tour de Maurice. Il lui aura fallu attendre sa troisième apparition sur la course pour le voir enfin enfiler un maillot qu’il a toujours voulu prendre. Certes, les écarts restent minimes, mais il compte bien se défendre.
À l’heure actuelle, il sera peut-être dépossédé du maillot de leader. Pas de souci. Il sait qu’il a affaire à forte partie. « Je ne connais pas vraiment les Sud-Africains. Mais je sais que la ProTouch a une belle équipe », dit le Français, qui s’est élancé ce matin avec le jaune sur les épaules. Gaboriaud remporte ainsi une nouvelle victoire d’étape, après celle de 2016 dans les lacets de Chamarel.

Cette année, l’objectif, vu qu’il a déjà conquis une première victoire, sera de conserver le jaune le plus longtemps possible. « Tous ceux qui viennent juste après moi au général sont costauds et donc dangereux. » Il se projette donc vers les deux prochaines étapes, où tout peut basculer. « On va essayer de contrôler la course. Ce maillot jaune donne envie d’aller encore plus loin. »

Le porte-drapeau du FFSC-KFC sur le Tour de Maurice a franchi la ligne d’arrivée à La Citadelle au terme de 5’57, avec une moyenne de 34,29 km/h. Il avait parfaitement planifié son coup, se servant du petit run d’avant-course pour se repérer au maximum. « J’aurais préféré un prologue comme celui de l’année dernière (ndlr : à la Montagne des Signaux). Cette année, c’était un peu plus technique avec des virages. »

Cela dit, son chrono lui donne une avance de cinq secondes sur le Mauricien Christopher Lagane, qui a passé la ligne après 6’02 d’efforts en solitaire. « Je suis satisfait, puisque je ne perds que cinq secondes par rapport à Guillaume », analyse le leader de la Team Maurice-MCB. Il a, en fait, réalisé un bon coup, puisqu’il garde Gaboriaud à distance respectable, même s’il doit sentir le souffle chaud de Gustav Basson dans son dos. « Tout va se jouer au cours des deux prochaines étapes. D’ailleurs, il se pourrait bien que les choses soient légèrement corsées », dit encore Christopher Lagane.

Ce matin a eu lieu la première étape du Tour, avec 134 km à parcourir entre Riche Terre et Goodlands après une boucle par les routes du Nord. L’arrivée s’est jouée vers 14h.