Hussein Najmul Rassool, CEO de l’International Islamic Financial Services Ltd (IIFS), observe que la certification du service de “halal tourism” est une source d’inquiétude à Maurice car « les touristes qui cherchent un tel produit touristique veulent être sûrs que ceux offerts sont conformes à la loi islamique ». En ce sens, Mohamad Neezam Jeetoo de la MTPA indique avoir fait recruter des Mauriciens de foi islamique par des hôtels « pour garantir le concept d’halal tourism ». La création d’un Halal Tourism Council est réclamée.
« Nous devons avoir un Halal Tourism Council à Maurice affilié aux grandes organisations internationales en Turquie et en Malaisie, par exemple, afin de pouvoir implémenter ce concept chez nous », a déclaré Hussein Najmul Rassool lors d’une conférence de presse, hier. Celle-ci était destinée à présenter la prochaine conférence sur l’halal tourism prévue du 3 au 5 mai prochain à Konya, en Turquie. Le Halal Tourism Council, selon l’intervenant, aurait toute son importance car il servirait à prévenir les abus, afin que « n’importe qui ne puisse venir vendre un produit sous le concept d’halal tourism sans passer par les procédures de certification […] C’est un projet qui va de pair avec notre démarche de populariser ce concept à Maurice ». Pour l’instant, avoue Hussein Najmul Rassool, il n’y a aucune certification officielle d’halal tourism « mais il est important que nous soyons capables de mener ce projet à bon port. »
Comment la garantie halal tourism est-elle alors octroyée ? Mohamad Neezam Jeetoo, membre du board de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), révèle qu’en l’absence d’une certification officielle, ce sont lui-même et le management des hôtels concernés qui offrent la garantie halal tourism. « Je me rends personnellement dans les hôtels où je reste quelques jours pour m’occuper des préparatifs visant à accueillir les éventuels clients », a-t-il fait ressortir, avant de citer de grands établissements hôteliers à Maurice qui, selon lui, « jouent le jeu ». Mohamad Neezam Jeetoo dit avoir même fait recruter des Mauriciens de foi islamique par ces hôtels « afin de pouvoir garantir davantage le concept d’halal tourism ». Comme le tourisme est important à l’économie mauricienne, Mohamad Neezam Jeetoo soutient que « c’est une valeur sûre qui crée beaucoup d’emplois et davantage sous le concept d’halal tourism ».