THE TURF MAGAZINE 40th ANNIVERSARY GOLDEN TROPHY : Parachute Man le cheval à battre

Le Turf Magazine 40th Anniversary Golden Trophy nous propose un plateau de haute facture avec les meilleurs stayers de l’île s’affrontant sur 2200m dans ce qui constitue la traditionnelle dernière répétition avant le Maiden, qui sera couru le dimanche 3 septembre prochain. Avec la compression de poids qui est appliquée (voir tableau) et l’absence d’un véritable frontrunner, Parachute Man se pose comme le cheval à battre. Mal piloté dans le Barbé, les feux semblent au vert pour que l’élève de Ricky Maingard renoue avec le succès.
S’il n’avait pu imposer sa loi dans la deuxième classique de la saison (1600m), Parachute Man devrait être dominateur sur 2200m. Le seul hic c’est qu’il a hérité de la corde, ce qui n’est pas nécessairement un avantage car c’est un cheval qui prend du temps à développer son action. Mais vu que c’est une course de fond, tout n’est pas perdu. Il aura tout le loisir de se dépêtrer du peloton si jamais il se retrouve piégé. Pour notre part, on prévoit de le retrouver aux avant-postes après 400 voire 500 mètres de course. Il devrait alors avoir une physionomie de course quasi similaire à celle du Maiden où il avait lancé son attaque au 600m, étant un véritable one-pacer. S’il nous rejoue la même partition, il va falloir être très fort pour lui priver de la victoire.
Mais comme dirait l’autre, une course se court sur le gazon et non en théorie.  À ce titre, la candidature d’Enaad de l’entraînement Gujadhur mérite sérieuse considération. Ce coursier, qui est du même géniteur que Parachute Man, n’est pas passé inaperçu dans le Barbé lorsqu’il avait conclu en force pour s’octroyer le deuxième accessit. Authentique stayer, il devrait se plaire sur la distance. Pour garder ses chances intactes, il a tout intérêt à rester à distance respectable de Parachute Man pour ne pas avoir trop de terrain à refaire au moment du sprint. On devrait voir ce qu’il a dans le ventre samedi, surtout qu’il a tout le temps était le choix d’Arnold pour cette épreuve. Il est le principal danger pour le favori.
La candidature de son compagnon d’entraînement Disco Al mérite aussi d’être prise au sérieux. Il est de loin le coursier qui a bénéficié de la meilleure préparation en vue de cette course car il est monté graduellement en distance (1400m, 1650m et 1850m). Les 2200m tombent à pic et sur la base de son travail mardi aux côtés d’Enaad qu’il a dominé, comment penser qu’il vient avec la fleur au fusil? Il a été confié à Robert Khathi qui veut à tout prix remporter une épreuve d’envergure à Maurice.
Des deux Rameshwar Gujadhur de service, c’est sans doute Solar Star qui réunit les meilleures chances. Mais encore! La monture de Jeannot Bardottier l’a certes fait, à la manière des forts lors de sa dernière sortie sur 1850m, mais c’est un fait qu’il retrouve cette fois de meilleurs adversaires. Le point positif est qu’il se plaira sur le parcours du jour, lui qui s’est déjà aventuré jusqu’à 3200m en Afrique du Sud. À noter qu’Enaad l’a facilement battu en deux confrontations au pays de Mandela.
En ce qu’il s’agit des autres partants, autant dire que leur tâche ne s’annonce pas de tout repos. Surtout ceux de l’entraînement Rousset qui n’ont pas été gâtés par le tirage au sort des lignes. Le jockey a choisi Scotsnog mais le hongre bai brun n’a pas encore fait preuve de tenue et avec une 11e ligne, il lui faudra sortir le grand jeu pour succéder à Night In Seattle, le tenant du trophée. En revanche la ligne ne devrait pas poser de problèmes à Tabreek qui a laissé entrevoir plus de traits de stayer mais, la valeur du jour pourrait être au-dessus de ses possibilités. Un accessit devrait être un motif de satisfaction pour ces deux chevaux. Il en est de même pour M L Jet, le duo de l’entraînement Jean-Michel Henry Open Heir et Qatar Springs et Netflix.