L’heure est à la course de préparation en vue du Maiden, notre plus prestigieuse course classique. A l’occasion de cette 20e journée, le groupe Le Mauricien Ltd, patronne la journée des stayers, avec comme épreuve phare une course de G 1 sur 2200m avec comme dotation The Turf Magazine 40th Anniversary Golden Trophy. Notre confrère Turf Magazine est, en effet, le plus vieux magazine consacré aux courses qui est encore en exercice et il fête cette année ses 40 ans. Faut le faire, surtout quand le chemin n’est pas semé uniquement de pétales de roses. Ceci dit, la carte semble servir les desseins de Parachute Man. Il est avantagé au handicap et a hérité d’une bonne ligne. Seule la glorieuse incertitude des courses pourrait peser à son encontre.
En l’absence de Vettel, Parachute Man se doit impérativement de prendre un bon départ, lui qui, parfois, démarre de travers. Il n’est aussi pas très véloce. Ricky Maingard saura donner les consignes nécessaires pour que le cheval ait toutes les chances de son côté et on préfère ne pas revenir sur sa course de rentrée.
Aussi, il faudrait peut-être souligner que les adversaires de Parachute Man savent désormais comment il court et il se peut qu’ils aient trouvé la tactique pour le contrer. La force de Parachute Man est sa capacité à imposer un tempo soutenu sur une longue distance. Il peut ainsi démarrer à 1200m de l’arrivée et continuer sur le même rythme et parcourir les derniers 600m en un peu plus de 36 secondes. C’est en courant de cette façon qu’il met à mal la résistance de ses adversaires.
Force toutefois est de constater que la majorité de ses principaux challengers possèdent de la tenue. A commencer par Enaad qui est, tout comme lui, un produit de l’étalon irlandais High Chaparral. Donc, côté distance, il n’y a pas de problème. Il a réalisé un bon début et a été entraîné avec soin. Steven Arnold voulait absolument le monter, la compression de poids a quelque part joué en sa faveur. Il se peut, toutefois, que la course de demain (20e journée) arrive un peu trop tôt pour Enaad. Donc, s’il ne l’emporte pas, il ne faudra pas le condamner et attendre les 2400m du Ruban Bleu le dimanche 3 septembre prochain.
L’autre Gujadhur, Disco Al, n’a pas été ridicule à sa dernière sortie. Il lui a tout simplement manqué quelque chose. La course avait été remportée par Solar Star. On pense qu’il a tout eu en sa faveur et que s’il ne l’a pas emporté, il devrait une fois encore se contenter au plus d’un accessit. On ne pense que Steven Arnold s’est trompé en choisissant Enaad. C’est Robert Khathi qui sera en selle sur la doublure de la casaque bleu électrique.
Pour revenir à Solar Star, disons qu’il a laissé une bonne impression lors de son succès. Toutefois, on retiendra qu’il a aussi battu Scotsnog à l’occasion. On ne veut pas contredire les supporters de Solar Star, mais ils conviendront que leur favori n’a pas encore été mis en confrontation avec le meilleur stayer. Ce sera une autre paire de manches car Parachute Man n’est certainement pas Scotsnog, surtout sur 2200m.
Scotsnog a gagné sur 1850m, mais a montré ses limites sur le même parcours quand il a dû rendre du poids à ses adversaires. Il pourrait se contenter d’une place à l’arrivée. Ce sera un test important en vue d’une éventuelle participation dans le Maiden.
Jean-Michel Henry aligne deux représentants qui sont, cependant, toujours à l’état de promesses. Le gris Open Heir a couru trois fois et il semblerait que sa préparation a été quelque peu perturbée. On préfère le revoir avant de se prononcer à son sujet. Qatar Springs, lui, n’a couru qu’une seule fois et passe directement à 2200m après avoir débuté sur 1500m. Il doit avant tout démontrer quelque chose avant d’être retenu dans les combinaisons.
M L Jet est difficile à cerner. Tabreek aura une petite charge, mais n’a pas encore vraiment prouvé qu’il peut s’aligner avec les meilleurs sur le parcours du jour. Quant à Netflix, on se demande s’il n’aurait pas été judicieux de l’aligner dans la quatrième épreuve, plutôt que dans la sixième.