Un groupe de réflexion sur les possibilités de coopération entre la Turquie et l’Afrique s’est réuni récemment à Istanbul. Expert en matière de politique commerciale, Assad Bhuglah de Maurice a été invité, en sa capacité personnelle, à participer aux travaux de ce groupe.
Soutenu par l’Association of Researchers on Middle East and Africa (ORDAF), le groupe de réflexion, aussi connu comme le Turkey-Africa Think Tank Group, regroupe des experts d’une trentaine de pays africains ainsi que des universitaires de la Turquie. Basée à Istanbul, l’ORDAF est menée par les Professeurs Zakaria Kursun et Ahmet Kavas. Elle a pour objectif d’élaborer une approche très terre à terre en matière de besoins de développement de l’Afrique. Ses recherches et études analytiques portent sur les projets de coopération dans différents domaines, allant de l’éducation à la santé en passant par le commerce et la recherche.
Les rapports de l’ORDAF sont utilisés par les décideurs politiques à Ankara et les capitales africaines pour peaufiner leur stratégie de coopération, au niveau gouvernemental aussi bien qu’à celui des organisations non-gouvernementales. Les travaux de l’ORDAF reçoivent une attention particulière du président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, et du Premier ministre, Ahmet Davutoglu.
Par ailleurs, faisant état de la récente visite d’une délégation d’hommes d’affaires de la Turquie dans le cadre du vol inaugural de Turkish Airlines, la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) dit son appréciation du renforcement des liens d’affaires entre Maurice et la Turquie et considère que les liaisons aériennes directes contribueront au renforcement des relations entre les opérateurs économiques. La MCCI pense que le protocole de coopération signé avec le Foreign Exchange Relations Board of Turkey en août 2014 offre des opportunités que doivent explorer les hommes d’affaires locaux.