Plateau relevé pour Mohammad Dookun (à g.) au 1500 m demain après-midi

Une semaine après les Championnats de Maurice Vital, les athlètes se retrouvent en piste demain à Réduit à partir de 15h lors de la 22e édition du meeting international Vital pour défier les minima des Championnats d’Afrique prévus du 1er au 5 août à Asaba au Nigeria. Les 100 m, lancer du poids et 1 500 m hommes ainsi que les 200 m, triple saut et javelot dames sont les épreuves internationales qui retiendront l’attention.

Le meeting individuel réserve deux autres volets composés d’une part du meeting africain des épreuves combinées et de l’autre de la deuxième étape des MAA Series qui ont débuté conjointement ce matin même à Réduit. Ils s’achèveront demain après-midi avec le meeting international. Une formule qui permet aux athlètes locaux non-invités aux épreuves dites internationales de se mettre autrement en évidence et, qui sait, de décrocher leur qualification pour le Nigeria. Mais s’agissant de ceux qui s’aligneront aux épreuves phares, ils ont annoncé samedi dernier attendre le meeting pour se situer, en comptant cette fois avec une opposition étrangère à moins d’un mois de l’échéance africaine.

La Sud-Africaine Jo-Ane Van Dyk, déjà vainqueur l’an
dernier, animera l’épreuve du javelot dames

Si Jean-Yann De Grace et Jonathan Bardotier sont déjà bien partis au 100 m (10”41 et 10”51), ils sont attendus sur 200 m (MAA Series), où le deuxième nommé avait raté de peu sa qualification (21”24) en courant en 20”99 avec vent favorable de +3,1 m/s. Mais sur la ligne droite, ils seront opposés au Zimbabwéen Ngoni Makusha et au Swazilandais Bruno Sibusiso Matsenjwa, qui ont couru en 10”23 et 10”31 en avril, et au Seychellois Dylan Sicobo, crédité de 10”64 samedi dernier. Soulignons que tous les athlètes étrangers invités au meeting ont été retenus sur la base de leurs performances réalisées cette année en non en 2017.

Si les expatriés De Grace (Suisse) et Orwin Émilien (États-Unis) se sont déjà signalés samedi, ce dernier à la fois aux 800 m et 200 m, tel n’est pas le cas pour la spécialiste du 400 m Aurélie Alcindor, rentrée des États-Unis. Elle n’est pas annoncée au 200 m (international) ni au 400 m (MAA Series) pour cause de blessure, avonsnous appris. Ailleurs, le 200 m dames est à surveiller avec la présence de la Sud-Africaine Tamzin Thomas (23”12) et la Malgache Sylvia Florence Andrianandrianina (24”00), alors qu’au lancer du javelot, la Sud-Africaine Jo-Ane Van Dyk, déjà vainqueur l’an dernier (55,43 m), se présente avec une performance de 54,82 m face à Jessika Rosun (50,88m) et

Vanessa Collin (43,22 m). Au lancer du poids hommes, Bernard Baptiste pourrait franchir officiellement pour la 3e fois les 18 m cette saison, poussé par un trio sud-africain, avec Orazio Cremona qui s’était imposé l’an dernier (19,85 m) et qui a lancé à 20,71 m en mars à Pretoria, mais encore Jason Van Rooyen (18,95 m) et Thumelo Thage (18,15 m). Baptiste s’est contenté de 17,52 m samedi dernier sans véritable opposition. De même, Mohammad Dookun se retrouvera face à des coureurs plus rapides au 1500 m, notamment deux Kenyans, un SudAfricain valant 3’39/3’40 et un Zimbabwéen crédité de 3’48”00. Le Mauricien s’était imposé en 3’53”83 samedi dernier et avait fini 2e du 800 m en 1’54”08.

Enfin, dans les épreuves combinées, les Mauriciens Fabrice Rajah et Jérémie L’Etendrie seront opposés au décathlon à Elijah Cheruiyot (Ken), Ahmed Saber Ahmed Awad (Egy), Michel Hansel Évenor (Sey), Frederiech Pretorius (Af. Sud).