À l’occasion du 70e anniversaire de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de la Journée mondiale de la santé, célébrée ce 7 avril, le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, le Dr Anwar Husnoo, a procédé cet après-midi, au lancement officiel des activités dans le cadre de cette journée.

Le thème de cette année : « Couverture sanitaire universelle : pour tous et partout », est l’un des piliers importants des Objectifs de Développement Durables dans le domaine de la santé. La couverture  sanitaire universelle (CSU) vise ainsi à garantir à tout un chacun la possibilité d’obtenir des services de santé de qualité, où et quand ils en ont besoin, sans souffrir de difficultés financières. Pour le ministre Husnoo, Maurice est l’un des rares pays à s’efforcer d’atteindre l’objectif de la couverture sanitaire universelle. « Notre pays est bien connu pour la gratuité des soins de santé dispensés dans les établissements de santé publique. Je considère cette journée comme une occasion pour chacun de contribuer d’une manière ou d’une autre à l’amélioration du secteur de la santé. Je pense qu’il est également de notre devoir de prévenir la morbidité et la mortalité associées à des maladies potentiellement évitables, » affirme le ministre durant son discours.

Dans le cadre de la journée mondiale de la santé, le ministère a organisé plusieurs consultations gratuites (diabète, hypertension, obésité, etc.) à l’Esplanade du bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis. Une exposition sur les services fournis par le ministère de la Santé et la distribution a également été organisée à cette occasion.

La Couverture Sanitaire Universelle

La CSU se constitue en trois dimensions : la disponibilité de services, la qualité de ces services, et l’accessibilité financière. La couverture consiste également à veiller à ce que chaque personne – indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social – bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières.

La couverture sanitaire universelle est donc un puissant outil au service de l’équité qui assure la santé pour tous, qui renforce la sécurité, qui réduit la pauvreté et qui améliore l’égalité entre les hommes et les femmes.

De ce fait, l’OMS recommande que la santé soit un droit humain et que personne ne devrait avoir à choisir entre bonne santé et d’autre nécessité de la vie.