Sports

Du suspense à couper le souffle hier matin au gymnase La Promenade pour la finale de la compétition par équipes dames en badminton. Maurice a remporté la médaille d’or après haute lutte (2h45) aux dépens des Seychelles (3-2).

Les pongistes mauriciens, tant en masculin qu’en féminin, devaient briguer la consécration cet après-midi au complexe sportif de Roche-Caïman dans la compétition par équipes. Du côté masculin, l’équipe mauricienne composée de Rhikesh Taucoory, Jean-Michel Appasamy et Brian Chan Yuk Fo a validé son billet pour la finale suite à sa victoire (3-0) aux dépens des Seychelles ce matin.

Les badistes masculins ont emboîté le pas aux dames en renversant une situation compromise en finale du tournoi par équipes face aux Seychelles, hier après-midi au gymnase La Promenade. Ménes 0-2, Stephan Beeharry, l’un des deux “vétérans” de service, a montré la voie lors du dernier simple hommes avant de conclure en beauté en doubles avec son “vieux” compagnon d’armes Vishal Sawaram (3-2), assurant ainsi à Maurice sa deuxième médaille d’or de la journée.

Les nageurs handisportifs mauriciens se sont montrés à la hauteur de l’événement hier à la piscine de Roche-Caïman. En effet, Scody Victor chez les handicapés physiques et Gessika Rungoo chez les sourdes-muettes se sont imposés au 50m nage libre. Le premier nommé monte donc pour la deuxième fois sur la plus haute marche du podium aux Jeux des îles après 2007. Pour Rungoo, il s’agit d’une grande première.

Cela fait quatre jours déjà que la flamme des Jeux a été allumée à l’issue d’un spectacle son et lumière grandiose. Mais athlètes et dirigeants s’étaient déjà installés au Village des Jeux deux voire trois jours avant. Hier en milieu de journée, Le Mauricien s’est rendu sur place pour voir comment se déroulait la vie dans cet espace. Tous ceux que nous avons rencontrés ont été unanimes à dire que les conditions d’installation sont correctes. Certains profitent même du cadre paradisiaque de l’île artificielle Persévérance pour évacuer la pression avant d’entamer la compétition.

Ludovic Bactora (catégorie -52 kg) et Bruno Julie (-56 kg) ont décroché leur billet pour les finales de la compétition de boxe, hier après-midi au National Sports Council Hall de Roche-Caïman. Les deux Mauriciens n’ont pas vraiment rencontré de gros problèmes pour passer le cap des demi-finales. Pour sa part, John Colin, le jeune frère de Richarno, s’est qualifié pour les demi-finales après sa victoire face au Seychellois Macfalene Estrale.

Décidément, ce sont les Dallons qui font la loi sur le plan d’eau d’Anse Tec Tec, au large d’Eden Island à Mahé, dans toutes les régates. Ce dimanche, les Mauriciens et les Réunionnais ont tenté de se défendre devant cette domination seychelloise au cours des 3e et 4e régates inscrites au programme. Les Mauriciens ont fait mieux que se défendre, surtout en planche à voile.

Face à une opposition mahoraise considérée comme le Petit Poucet de cette poule A masculine de volley-ball, Maurice s’est contentée du minimum (3-0) en 66 minutes. L’autre enseignement de cette explication d’hier matin, c’est qu’elle aurait pu y laisser un peu de son énergie et prolonger inutilement en quatre manches, la faute à un relâchement dans le dernier set. Mais la bande à Sanjeev Jundoosingh s’est ressaisie à temps s’imposer 25-17, 25-21 et 29-27.

Le judo n’est pas un simple sport dans leur vie. C’est un mode de vie, voire une religion. Natacha et Mike Rigobert, qui sont unis dans la vie comme dans le sport (ils célèbrent leurs 10 ans de vue commune le 10 août), ont été tous les deux médailles d’argent de ces Jeux en judo. Et comme le hasard ne fait pas les choses à moitié, ils ont combattu le même jour, c’est-à-dire hier, et ont obtenu leur médaille presque dans la même foulée.

La deuxième et dernière journée des compétitions de judo en individuel a pris fin hier après-midi au dojo de Roche-Caïman sur une note de grosse déception pour Maurice. Sur les trois chances attendues, seule Annabelle Laprovidence a pu faire retentir le Motherland, alors que les autres ont échoué d’un rien pour la médaille d’or. Néanmoins, Maurice termine deuxième nation de judo dans cette compétition, même si au niveau des médailles d’or (3) Madagascar reste proche.

La première médaille d’or de Maurice de ces 8es JIOI était bien bruyante dans les gradins du dojo de Roche-Caïman durant la journée d’hier pour la deuxième et dernière journée des compétitions de judo. Le temps qu’elle retrouve sa voix, Sarah Sylva s’est confiée au Mauricien dans un exercice de questions-réponses.

Les JIOI seychellois ont accueilli les délégués techniques pour rassurer les sportifs. Parmi eux, certains ont déjà connu les Jeux de Tana, en 2007. Le Français Patrick Ringel est de ceux-là. Responsable de la commission technique en tennis de table, il livre ses impressions quant au jeu. Selon lui, il n’y a pas assez de joueurs de la région classés au niveau mondial.

La sélection féminine mauricienne a été intraitable dans la poule A en basket-ball. Elle a fait le plein de victoires en deux sorties, dont la dernière hier contre les Comores (85-38) au gymnase de Victoria. Elle affrontera en demi-finale le vainqueur de la rencontre Réunion/Mayotte, mercredi au Palais des Sports à 13h.

Battue par La Réunion (55-68) la veille, la sélection masculine de basket-ball s’est bien reprise lors de la deuxième journée de la poule A, tenue hier au gymnase de Victoria. Les protégés de Rakesh Chundunsing l’ont emporté aux dépens des Comores (73-68) pour se relancer. Ils affrontaient en début d’après-midi d’aujourd’hui Mayotte pour une place en demi-finales.

Rien n’est encore joué dans cette poule A. Les quatre équipes possèdent toujours leurs chances d’accéder en demi-finales, y compris Maurice, qui occupe la place peu enviable de lanterne rouge.

Il y a quatre ans aux Jeux de Tana, Madagascar, Gaël Adam était l’unique médaillé d’or mauricien en natation avec un doublé (100m et 200m dos). Cette fois, il est assistant-entraîneur. Cette transition, il la vit très bien et ressent même beaucoup de fierté vu les résultats enregistrés par l’équipe de Maurice. Pour lui, qui a commencé sa carrière dans l’entraînement il y a seulement deux ans, l’expérience sera très bénéfique.

La sélection mauricienne de natation continue sa moisson de médailles d’or. Après les quatre glanées lors de la première journée samedi, Olivia de Maroussem et Stéphanie Ah Quah ont rapporté deux médailles d’or supplémentaires. Trois médailles d’argent et cinq de bronze sont aussi tombées dans l’escarcelle mauricienne. La seule ombre au tableau demeure la disqualification de l’équipe féminine du relais 4x100m 4 nages qui avait pris la deuxième place derrière La Réunion.

Maurice est revenue de loin pour décrocher la médaille d’or au tournoi par équipes de badminton au niveau féminin. Au gymnase de La Promenade ce matin, Karen Foo Kune et ses coéquipières, menées 1-2 avant les deux rencontres de doubles, a renversé la vapeur pour s’imposer 3-2 face aux Seychelles.

Les deux équipes mauriciennes se sont toutes les deux qualifiées pour leurs finales respectives en dominant sans coup férir les Malgaches le matin et les Réunionnais l’après-midi, alors que les dames ont pris le dessus sur des Malgaches en manque d’inspiration. Des victoires qui leur ont ouvert les portes de la finale, qui sera disputée ce matin, au gymnase de Victoria. Ce qui vient conclure une belle opération menée depuis le début de la compétition. En finale, hommes et dames rencontreront les Seychelles. Un gros morceau, surtout quand on sait que les Dallons évoluent chez eux…

Après la déclaration d’intention, l’exploit ! Les quatre Mauriciens Yannick Lincoln, Pascal Ladaub, Yolain Calypso et Mike Chong Chin ont repris aux Réunionnais la médaille d’or qui leur avait échappée à Tana en 2007. 37 secondes séparent les deux formations, qui ont tout donné sur les 52 km du contre-la-montre par équipes, disputé hier sous un soleil de plomb et une chaleur accablante. Moyenne des vainqueurs : 50 km/h. Du grand art, avec un chrono de 1h00’10.

Mené 2-0 à la mi-temps par son éternel rival Manchester City, Manchester United a renversé la situation (3-2) dimanche à Wembley pour remporter le 19e Community Shield de son histoire, grâce à un doublé de Nani dont un dans les dernières secondes d'un match palpitant.

Alors que le Club M se faisait battre par les Seychelles, les judokas et les nageurs faisaient monter le quadricolore au plus haut du mât. À tel point que Devanand Ritoo a quitté précipitamment le Stad Linité pour venir au dojo afin de voir Sarah Sylva et McLeod Paulin remporter haut la main leur médaille d’or. Avant d’aller remettre à Paulin sa médaille, le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est confié.

La tenante du titre, La Réunion, doit dire un grand merci aux Malgaches dans ce choc de la 2e journée de la poule B, hier au Stad Linité. Deux bourdes de la défense malgache ont permis aux protégés de Jean-Pierre Bade de retourner la situation en leur faveur (2-1).

Malgré le revers d’hier, l’entraîneur national, Akbar Patel, estime que tout n’est pas encore perdu avant la dernière journée de cette poule A. Maurice affrontera les Comores mardi à Praslin.