- Publicité -

Production et distribution : Cementis Investment acquiert les filiales de l’ex-LafargeHolcim

La société Cementis Investment, filiale de Taylor Smith Investment, a fait l’acquisition de la filiale ciment de l’ex-Lafarge (Maurice). De plus, la société Cementis Océan Indien, aussi filiale de Taylor Smith Investment, a fait l’acquisition des filiales de l’ex-LafargeHolcim, cluster Océan Indien à La Réunion, Madagascar, aux Comores et Mayotte. Ce développement dans cet important segment de la construction s’est concrétisé avec le retrait de LaFargeHolcim de la région.

- Publicité -

Une nouvelle identité a été créée pour la région et LafargeHolcim Océan Indien avec les filiales régionales renommées du groupe : Cementis (Mauritius), Cementis (Réunion), Cementis (Madagascar), Cementis (Mayotte), et Cementis (Comores). Outre un nouveau nom, le Groupe affichera désormais une nouvelle identité visuelle et de nouvelles couleurs.
Chris Harker est le nouveau Chief Executive Officer du groupe. Il possède une expérience de plus de 20 ans dans l’industrie du ciment, ayant notamment travaillé pour des compagnies reconnues telles que Blue Circle et Italcementi, à laquelle s’ajoute son expérience en fusion et acquisition. Heba Capdevila assurera le poste de directrice générale de Cementis (Mauritius) ainsi que celui de Chief Operating Officer du groupe Cementis.

Dans un communiqué émis à cet égard, Colin Taylor, président du conseil d’administration de Cementis Océan Indien, note ceci : « Cementis se positionne comme le leader régional de la production et de la distribution de ciment. Les sociétés qui ont été rachetées sont toutes solides financièrement en plus de posséder un positionnement géographique unique. De plus, toutes les filiales du groupe sont dirigées par des équipes d’expérience, qui bénéficient du soutien d’effectifs extrêmement compétents et motivés. »

De son côté, Chris Harker avance : « Cementis s’appuiera sur l’expertise et l’engagement de ses équipes pour être, encore davantage, un acteur responsable, fiable et régional dans notre domaine. L’avenir de Cementis repose ainsi sur les talents exceptionnels présents dans notre région et la possibilité de les accompagner dans leur développement, tout en favorisant l’innovation et la créativité. »

Dans la conjoncture, la priorité de Cementis, qui se veut un groupe à forte identité régionale, sera d’assurer une transition souple et la continuité de ses opérations dans les meilleures conditions. La poursuite des activités, mesures et engagements, tant au niveau des salariés que des structures, est donc assurée.

Le communiqué ajoute que « le maintien de la qualité des opérations, services, solutions et produits proposés sera suivi par de nouveaux investissements et projets permettant d’asseoir la position de leadership des filiales dans la région, à travers le développement de gammes de produits adaptés aux spécificités, besoins et demandes de chaque marché ».

Les marques des produits ciment de Cementis restent les mêmes sur chacun de ses territoires : Baobab à Maurice, Volcan & Kosto à la Réunion, Lova, Orimbato et Manda à Madagascar, Hodari aux Comores et à Mayotte. Par rapport aux enjeux environnementaux et économiques, les sacs de ciment Cementis continueront à porter, jusqu’à épuisement des stocks disponibles, la marque Lafarge à Maurice, aux Comores et à Mayotte et Holcim à la Réunion et à Madagascar, pour être remplacés au fur et à mesure.

Concernant les opérations, Cementis est propriétaire d’une station de broyage à La Réunion et de terminaux cimentiers à Maurice, Madagascar, Mayotte et Comores. Le ciment est entreposé dans des silos verticaux d’une capacité allant jusqu’à 100 000 tonnes. La capacité de livraison est de plus d’un million de tonnes de ciment par an, en vrac ou dans des sacs individuels.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour