Un exercice de reconstitution des faits du meurtre de Manan Fakhoo a eu lieu sous tension ce samedi 6 mars à Vallée-Pitot. Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène contre la foule qui s’est amassée sur les lieux.

L’exercice s’est par la suite poursuivi devant l’hôtel Pakistan à Port-Louis.

À lire également :

(Enquête) Meurtre de Manan Fakoo : Saif Sadulla : « MCIT inn met presyon lor mwa pou fer sign enn papie »

Enquête – Meurtre de Manan Fakoo : La MCIT fait marche arrière sur la présence des avocats

Meurtre de Manan Fakoo : en cour, Saif Sadullah invoque des « pressions » de la MCIT

Meurtre de Manan Fakoo : la MCIT en présence des appels effectués par les suspects