La sélection mauricienne a ramené une autre médaille de bronze, cette fois-ci grâce au double dames, dans la compétition individuelle en badminton de ces 10es Jeux d’Afrique, hier à Maputo. La paire Karen Foo Kune-Priscilla Vinayagum-Pillay a été battue 0-2 par les Sud-Africaines Anari Viljoën et Stacy Doobell.
Foo Kune et Pillay ont perdu le premier set 10-21 avant de subir un autre revers au second set (14-21). Toujours est-il qu’elles ont obtenu la médaille de bronze en s’inclinant en demi-finales. Cette paire mauricienne a été la seule qui a pu atteindre ce stade de la compétition.
En double hommes, le duo Kiran Baboolall-Yoni Louison a échoué en quarts devant celui des Seychelles composé de Georgie Cupidon et Steve Malcouzane (0-2, 16-21, 19-21). Ces derniers disputent la finale aujourd’hui. En double mixte, Kiran Baboolall et Karen Foo Kune se sont inclinés devant les Sud-Africains Enrico James et Stacy Doobell 0-2 (17-21, 7-21). Ces derniers sont en finale aujourd’hui.
En simple hommes, Kiran Baboolall et Christopher Paul ont quitté la compétition au stade des huitièmes de finale samedi. Baboolall n’a rien pu faire contre le Nigérian Makunja (0-2, 10-21, 18-21). Paul, par contre, a tout tenté face au Sud-Africain Jacobs Maliekal, même s’il a perdu le premier set 11-21. Il a poussé le Sud-Africain dans ses derniers retranchements mais n’a pu trouver les ressources nécessaires pour égaliser, se faisant battre 19-21.
Chez les dames, Karen Foo Kune a gagné le premier set contre la Nigériane Maria Draimah (21-19) en quarts de finale mais n’a pu maintenir la même cadence, échouant lors des deux sets suivants (10-21 et 15-21).
Pour le team manager de la sélection mauricienne, Anirao Dajee, malgré une équipe diminuée, certains éléments se sont surpassés. Il cite ici Christopher Paul. « Il a fait son maximum contre le Nig?rian. La paire Baboolall-Louison s’est ?galement bien comport?e mais manque d’automatismes. Karen doit am?liorer davantage son jeu sur le plan technico-tactique alors que Ramothul et Pillay ont fait de leur mieux. »
Il est convaincu que « si le groupe ?tait au complet, nous aurions rafl? encore quelques m?dailles. » « Cela dit, je pense que le probl?me du jeu mauricien ?tait probablement d’ordre technique. Nous aurons ? revoir les combinaisons et axer les entra?nements sp?cifiques au jeu », a-t-il conclu.
À noter que la délégation mauricienne quitte Maputo demain matin et sera de retour au pays mercredi.