Auteur d’un triplé lors du dernier week-end hippique, l’écurie Foo Kune a remis ça hier en s’octroyant la plus grosse part du gâteau avec 3 victoires pour Rs 470 000 remportées en termes de gains. L’établissement Gujadhur s’est signalé en deux occasions grâce à ses doublures Bastille Day et Azapel pilotés par Yashin Emamdee et grimpe à la quatrième place au classement général au détriment de Maingard. L’écurie Merven a conforté sa deuxième place avec la victoire de Night Club dans la première manche du championnat des 3 ans avec une récompense à la hauteur de Rs 300 000 au gagnant. Au niveau des jockeys, Robbie Burke caracole en tête avec 20 réalisations devant Johnny Geroudis, qui atteignait la barre des 15 victoire sur Amazing Bolt, et Cédric Ségeon (14). Corne Orffer n’aura, lui, pas attendu longtemps pour se signaler pour le compte de son nouvel employeur. Le Sud-Africain fit mouche à sa quatrième monte de la journée sur Ashanti Gold. La moisson aurait pu être encore meilleure s’il n’avait pas été incommodé dans l’épreuve de clôture.
Triplé de Foo Kune
Doublé d’Emamdee chez Gujadhur

La première manche du championnat des 3 ans constituait l’attrait principal de ce rendez-vous. Sur papier, Skywalk Luke et Commodore Pete sont ceux qui offraient les meilleures garanties, car ils demeuraient chacun sur deux victoires consécutives, mais la surprise est venue de Night Club qui, après deux modestes performances chez nous, retrouva sa meilleure forme sud-africaine au moment opportun — il offrait à Patrick Merven sa 200e victoire en tant qu’entraîneur — pour réussir un pillar to post. Commodore Pete fut le plus rapide à l’ouverture des boîtes, et une fois que Rakesh Bhaugeerothee vit qu’il était clear des deux chevaux à son intérieur, il tenta de placer sa monture sur les barres intérieures. Malheureusement pour lui, Skywalk Luke, auteur d’un départ moyen, fut sollicité de sa première ligne pour se faufiler à son intérieur. Ce qui força Bhaugeerothee à reprendre Commodore Pete pour le placer en quatrième position à la corde. Entretemps, Night Club avait déjà contourné ces deux chevaux pour se placer aux avant-postes. Sweep Forward vint se porter sur l’arrière-main du meneur avec Istiqraar dans son dos. Bingelela se montra, lui, ardent en queue du peloton. Contrairement à sa dernière sortie où il s’était montré brillant, Night Club, nullement inquiété, courut bien dans son pas. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’à la dernière courbe où tous les adversaires de Night Club et Commodore Pete déboîtèrent. Bhaugeerothee lança sa monture entre Skywalk Luke et Sweep Forward qui n’accéléraient pas. Istiqraar et Bingelela s’amenaient, eux, à l’extérieur sans faire grosse impression. En quelques foulées, Commodore Pete, monté à fond par l’apprenti mauricien, transperça le peloton, mais en tête Night Club maintenait le cap et sous la conduite de Ségeon, il repoussa cette attaque avec une certaine assurance. Istiqraar bien que n’étant pas fin prêt physiquement, prit une honorable troisième place.
Battu de peu une semaine plus tôt avec Vijay Anand Bundhoo en selle, c’est par une petite marge que Ryder Cup s’est racheté sous la conduite de Robbie Burke pour enregistrer sa deuxième victoire chez nous. Vainqueur au finish lors de la neuvième journée, cet élève de Budheswar Gujadhur changea de tactique cette fois en s’installant en tête dès les premières encablures. Palm Of Peace fut sollicité pour déborder Paul DoMar et The Sneaker afin de se porter sur son flanc gauche. Fort Stride était tout juste derrière à l’intérieur de The Money Is Yours devant Benjamen Boo, Infinite DEstiny, Zip It et Horay Henry respectivement. Nullement inquiété, Ryder Cup imprima une allure modérée avant d’accélérer graduellement à 600 mètres de l’arrivée sous la menace de Palm Of Peace. Les choses se précisèrent au poteau des 400m avec l’attaque de The Money Is Yours qui contourna le peloton pour accrocher le favori à l’entrée de la ligne droite finale. Cependant, la monture de Ramane ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Emergeant sur la fin à son intérieur, Fort Stride refit du terrain à vue d’oeil. Cependant le but arriva trop tôt pour la monture de Corne Orffer qui échoua d’une courte tête.
Carcassonne frappe d’entrée
Robbie Burke doubla la mise avec Carcassonne dont c’était la deuxième sortie 2013, mais la première sous la férule de son nouvel entraîneur. L’Irlandais fit preuve d’un sang-froid exemplaire, car à un certain moment sa monture accusait plus de 10 longueurs de retard sur le meneur Bongo Beat qui avait creusé l’écart dès la première courbe. Dans la descente, le représentant de l’écurie C. Ramdin comptait environ 6L sur le peloton composé de Dock Of The Bay, Hills Of Rome, Colour Quest, Hugo The Boss et Carcassonne respectivement. Si l’écart se réduisit quelque peu à la rue du Gouvernement, Bongo Beat remit une couche pour conserver son avance jusqu’à l’entame de la ligne droite. Carcassonne avait déjà déboîta et contourna le peloton, qui revenait sur le fuyard, avant de forcer la différence à quelques dizaines de mètres du but. Hugo The Boss se montra accrocheur pour la deuxième place devant Dock Of The Bay.
Le tandem Foo Kune – Burke enregistra sa troisième victoire de la journée grâce à Moon Raider qui confirma son récent succès. Sans vouloir diminuer les mérites de cet élève de Budheswar Gujadhur, nous pensons que les résultats auraient pu être différents si Wonder Kid n’avait pas été sévèrement gêné à la rue du Gouvernement. En effet, le pensionnaire de l’écurie R. Gujadhur, qui avait été longtemps aperçu en troisième position derrière In Position flanqué de Blue Lord, dut être repris au poteau des 500m lorsqu’il fut gêné par la nouvelle unité de l’écurie Allet. Cet incident valut une amende de Rs 30 000 à Derreck David pour monte négligente, mais coûta encore plus cher à Wonder Kid qui perdit plusieurs longueurs. Cela permit surtout à In Position de creuser l’écart et d’aborder la dernière courbe avec une bonne marge de manoeuvre. Cependant, une fois la ligne droite entamée, il était évident que le représentant de l’écurie Merven n’allait pouvoir longtemps résister à Wonder Kid qui refit du terrain à chaque foulée à son extérieur. Moon Raider qui avait suivi en cinquième position derrière Royal Day s’amena au milieu de la piste. Wonder Kid prit la mesure du fuyard comme attendu et donna l’impression de pouvoir réaliser le doublé, mais Moon Raider sortit un meilleur finish pour le dominer à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
The Chili Cug Cup donna lieu à l’arrivée la plus pointue de la journée, car seulement 0.05L  sépara les deux premiers. La photographie donna raison à Bastille Day qui sortit le meilleur finish pour coiffer Why Worry au poteau. Cependant, il aura fallu attendre plusieurs minutes avant d’obtenir les résultats officiels, car Robbie Burke, troisième sur Prince Of Troy, logea une objection contre le gagnant pour interférence. Si les commissaires des courses ont sanctionné Emamdee d’une amende de Rs 30 000 pour monte négligente, en revanche, l’objection ne fut pas retenue car ils n’ont pas été convaincus que Prince Of Troy aurait gagné sans cet incident. Comme il fallait s’y attendre, Solar Symbol s’installa vite en tête. C Major se plaça dans son dos à l’intérieur de Silver Dice, mais il se montra ardent dans la première ligne droite. Why Worry était à l’intérieur de Last Regal qui avait contourné Prince Of Troy à l’extérieur d’Al’s Deputy, tandis que Bastille Day fermait la marche. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’à la route où Solar Symbol durcit le rythme. Silver Dice quitta vite le peloton de tête, incommodant quelques adversaires dont le favori qui se rapprocha à son intérieur. Solar Symbol aborda la dernière ligne droite sous la menace de plusieurs chevaux. A ce moment de la course, on pensait que Prince Of Troy n’allait faire qu’une bouchée de ses adversaires, mais il ne put répéter sa dernière performance et demeura sans accélération entre Why Worry et Bastille Day. On eut droit à un joli mano à mano entre Bhaugeerothee et Emamdee. Ce dernier n’utilisa pas la cravache selon les instructions de dernière minute de Tikanand Gujadhur et monta hands and heels. Les deux chevaux franchirent le but dans la même foulée, mais Bastille Day s’imposa d’un nez.
Yashin Emamdee réalisa le doublé avec la casaque bleu électrique, l’écharpe rouge et la toque jaune de l’écurie Gujadhur grâce à Azapel, l’invité de dernière minute de The MTML 3G Cup qui ne comptait que cinq chevaux. La question que tous se posaient, c’était qui allait mener les débats, car tous les partants étaient dotés d’un bon pas initial. Captain Thriller s’élança en trombe de sa première ligne, mais Eskimo Roll insista à son extérieur pour prendre le train à son compte après un furlong. Chief Mambo déboîta au Tombeau Malartic pour se rapprocher du meneur, menant dans son sillage son compagnon d’écurie Green Keeper, parti prudemment, qui déborda Azapel. On eut droit à une allure sélective, car Richard Mullen ne laissa jamais vraiment souffler sa monture. Chief Mambo abusa de la largeur de la piste dans la dernière courbe, laissant un boulevard à Green Keeper. Ce dernier ne se montra toutefois pas assez percutant pour disputer la victoire. Azapel rattrapa vite Eskimo Roll avec lequel il entra en contact vu que ce dernier pencha sur sa gauche, mais une fois qu’elle trouva son équilibre, la monture d’Emamdee qui ne portait que 51.5kg sur le dos, accéléra à nouveau pour se détacher irrésistiblement.
La première de Corne Orffer
Après quelques bonnes tentatives, Corne Orffer s’est signalé pour le compte de son nouvel employeur grâce à Ashanti Gold. Ce dernier qui s’était fait de nombreux partisans, prit le train à son compte pour ne plus jamais être rejoint dans The Chili Incoming Call Bonus Cup où Diamond Light était donné comme favori. Un pensait que la présence de Schecado qui avait hérité de la première ligne allait compliquer la tâche du gris de l’écurie R. Gujadhur dont la tenue était sujette à caution. Du reste, le chief stipe Ian Paterson s’était déplacé dans le rond des présentations afin d’obtenir les instructions de Budheswar Gujadhur sur la tactique qu’il comptait employer avec sa doublure. Schecado fut sollicité dès l’ouverture des boîtes, mais Ashanti Gold se montra plus prompt pour s’approprier la position tête et corde. Mais ce faisant, il gêna Schecado sur lequel Sunil Bussunt se retrouva en déséquilibre aux environs du poteau des 1500m. Pour cette faute, Corne Orffer a écopé d’une amende de Rs 20 000 après qu’il eut plaidé coupable sous le Rule 160 A (e) pour careless riding. Gida vint se placer sur l’arrière-main du meneur qui courut bien dans son pas sans être inquiété. Traianius suivit en quatrième position devant Slinga Malinga, Wonderlaine, Ice Trigger et Diamond Light en file indienne. Ce dernier fut déboîté au poteau des 600m afin d’améliorer sa position, alors qu’Ashanti Gold avait déjà lancé le sprint. La monture de Orffer entra dans la ligne droit avec une bonne marge de manoeuvre. Diamond Light se rapprocha à l’extérieur de Slinga Malinga, et bien que versant à l’intérieur, il grignota du terrain à chaque foulée. Cependant, il eut trop de terrain à combler pour inquiéter Ashanti Gold qui s’imposa d’un peu plus d’une longueur.
L’écurie Rousset a tiré son épingle du jeu par l’entremise d’Amazing Bolt qui en profitait pour s’adjuger sa deuxième victoire consécutive. Mighty Mars fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, mais il laissa partir Amazing Bolt sur lequel Geroudis se montra insistant. Prince Of Wings vint se placer sur l’arrière-main du meneur qui imprima une allure régulière. Archangel Michael était quatrième devant Lion’s Print, Storm Alterno, Chequer et Darcy’s Arcy respectivement. Le meneur durcit l’allure à 500 mètres de l’arrivée. Prince Of Wings fut le premier à montrer des signes de faiblesse, mais Archangel Michael se fit également prendre de vitesse, piégeant ainsi le reste du peloton qui se retrouva encore plus en retrait. Le favori aborda la ligne droite avec de solides prétentions. Mighty Mars fit impression à mi-ligne droite, mais il ne fut pas en mesure d’inquiéter le représentant de l’écurie Rousset.