L’ancienne gloire de l’athlétisme mauricien Josiane Boullé (née Nairac), revient dans le giron, cette fois en tant que présidente du comité d’organisation des 2es championnats d’Afrique cadets que Maurice abritera du 23-26 avril 2015 au stade de Réduit. L’ancienne reine du demi-fond, médaillée d’argent au 3 000 m aux championnats d’Afrique d’Annaba (Algérie), a été présentée hier après-midi au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, par le président de l’Association mauricienne d’athlétisme, Vivian Gungaram, au siège de l’association à Réduit.
« C’est une responsabilité très challenging, mais je pense que ça ira », s’est d’emblée exclamée Josiane Boullé qui, depuis l’an dernier ,avoue aussi avoir moins d’obligations après vingt ans passés comme employée à Gaz Carbonique Ltd. À son palmarès sportif : trois participations aux Jeux des îles, en 1979 (or au 4×400 m et argent aux 800 et 1500 m), en 1985 et en 2003, où elle fut à la fois porteuse du flambeau et médaillée de bronze au marathon.
C’est peu avant les récents Jeux du Commonwealth (21 juillet-3 août) que l’AMA lui a proposé d’assumer ce rôle, confie-t-elle. « Et compte tenu que c’est un domaine que je connais et pour lequel j’ai beaucoup donné pendant des années, cela a suffi à me motiver à accepter, après m’être accordé un moment de réflexion bien nécessaire vu l’envergure d’une telle organisation. »
Le ministre Ritoo s’en est réjoui, trouvant que « c’est un choix idéal. » « Votre carrière de haut niveau et votre vécu parlent d’eux-mêmes. Maurice étant déjà reconnue en Afrique pour sa capacité d’organisation d’événements sportifs, c’est un nouveau défi qui nous est lancé. C’est une responsabilité qui vous est confiée bien à l’avance. De plus, cet événement surviendra à un moment crucial, soit à l’approche des Jeux des îles 2015. Nous serons donc en pleine mouvance. Il faudra certes gérer le momentum, l’ambiance et l’équipe, mais aussi les performances et les résultats… Je suis certain que vous êtes la personne idéale. Soyez assurée que le MJS et l’AMA vous soutiendront comme il le faut afin que cette compétition se déroule dans les meilleures conditions possibles ».
« Pour l’heure, une important travail nous attend. C’est une question d’intérêt national et qui implique des retombées à la fois nationales et internationales. Merci de nous garantir de votre soutien indéfectible », a réagi sereinement Josiane Boullé
Vivian Gungaram estime pour sa part que l’organisation de ces championnats d’Afrique cadets aura plus de succès que celle qui fut mise en place en un temps record de trois mois seulement pour assurer la tenue du rendez-vous continental des juniors l’an dernier au stade de Bambous. Il a aussi fait ressortir que l’événement servira de tremplin aux cadets qui, en 2019, concourront aux 10es Jeux des îles.
La plupart des 53 États du continent africain devraient confirmer leur présence à Maurice l’année prochaine. La présidente du comité d’organisation s’est entourée d’une équipe « rompue aux réalités que ce dispositif exige. » Vivian Gungaram a précisé que le travail a commencé depuis deux mois déjà et que le manuel d’organisation ainsi que les règlements techniques sont quasi prêts.
Reste que cette compétition se disputera au stade de Réduit, dont la piste synthétique est actuellement remise à neuf. Au coût de Rs 30 millions, les travaux qui sont entrepris par le ministère des Infrastructures publiques ont débuté en juillet simultanément avec ceux entrepris dans le même but au stade Camp du Roi à Rodrigues.
La pose du revêtement synthétique débutera le 15 septembre à Réduit et la nouvelle piste devra être rendue vers le 17 novembre avec le marquage des lignes, selon les termes définis dans le contrat, indique Vivian Gungaram. Les athlètes pourront alors l’utiliser pour s’entraîner. Le comité d’organisation des championnats d’Afrique cadets tiendra sa première réunion mardi à 17h au stade de Réduit.