Photo d'illustration

Ceux qui s’attendaient à ce que la GRA lâche du lest en cette année électorale en ce qui concerne les courses hippiques se sont lourdement trompés. L’instance régulatrice s’est montrée une nouvelle fois intransigeante vis à du vis du Mauritius Turf Club en n’avalisant que 37 journées de courses, alors que ce dernier avait fait une requête pour 40. C’est le nouveau CEO du MTC, Michael Rishworth, qui s’en mord les doigts, lui qui, lors de l’exercice d’intronisation à ses nouvelles fonctions en octobre dernier, avait fait de ce volet majeur (relation MTC-GRA) son cheval de bataille. Pour rappel, le souhait du SudAfricain était de tabler sur une quarantaine de journées, variant entre huit et neuf courses par meeting, pour renflouer les caisses du MTC afin que ce dernier soit en mesure de s’attaquer à des projets d’envergure. Or, il s’avère que la demande pour des journées élargies, a aussi subi une fi n de non-recevoir par la GRA.

AG annuelle le jeudi 28 février.

Une fois n’est pas coutume, c’est un jeudi, soit le 28 février, que les membres du Mauritius Turf Club seront conviés à leur Assemblée Générale Annuelle. Il auront aussi l’occasion de voter pour deux administrateurs en remplacement des deux dont les mandats sont arrivés à terme. Cette année, ce sont Paul France Tennant et Mukesh Balgobin qui devront céder leur siège. On se souvient que ce dernier, un ancien président du club, avait été démis de ses fonctions, pour avoir fait un acte « contraire à l’honneur du Mauritius Turf Club » l’article 12(2)(a) des statuts du club. À ce stade, aucun dépôt de candidature n’a été fait au secrétariat du MTC, les candidats potentiels, nous dit-on, attendant la dernière minute pour le faire. La date butoir pour le dépôt des candidatures a été fixé au mardi 12 février, à 16h30. Dans les coulisses, on avance que l’ancien président Jeenarain Soobagrah serait tenté par une nouvelle candidature, même si sa débâcle d’il y a trois ans, est toujours vivace dans la mémoire collective.