La photo finish n’a pas pu départager Rudi Rocks et Code Rock. Les deux chevaux avaient passé la ligne dans la même foulée et furent déclarés vainqueurs. Voir Rudi Rocks l’emporter n’est pas une surprise mais voir Code Rock venir s’illustrer au finish dans une course où il fut contraint à courir plus en retrait que prévu reste une performance qu’on ne le croyait pas capable de réaliser. Les choses étant ce qu’elles sont, on doit féliciter les connexions des deux chevaux pour cette victoire.
Par contre, on fut déçu de la prestation de Prince Of Troy, qui fut quasi inexistant dans l’emballage final. Quand on regarde la course de plus près, on trouve qu’il était surtout intéressé à ne pas se faire enfermer par Bastille Day, tout en forçant ce dernier plus à l’extérieur. Mais quelque peu part, on est en droit de penser que c’était sa course de trop, celle sur laquelle il aurait dû faire l’impasse.
Pour en revenir à la course, elle fut limpide avec Druid’s Moon en tête grâce à l’apport des oeillères. Esteco avait pris sa foulée. On fut toutefois surpris de voir Acuppa aussi proche des chevaux de tête. Malheureusement, cette option tactique fit qu’il se retrouva avec le nez au vent durant tout le parcours.
On remarqua que Rudi Rocks avait pris un meilleur départ et s’était placé dans le dos de Code Rock. Prince Of Troy et Bastille Day fermaient le cortège. Comme Rudi Rocks précédait Prince Of Troy et Bastille Day, on se dit qu’il leur serait difficile de soutenir la comparaison avec le cheval de l’écurie Maingard au finish.
À l’avant, Druid’s Moon ralentit l’allure en tête de montée mais les positions restèrent inchangées. Suite à une brusque accélération aux 600m, le meneur prit ses distances. On se dit alors qu’il ne serait pas rejoint, surtout quand on regarda en direction de Prince Of Troy et de Bastille Day qui avaient un gros retard à combler. Le premier à se mettre à la poursuite de Druid’s Moon fut Code Rock. Rudi Rocks voulait aller vers l’intérieur mais son jockey dut le reprendre. Le temps de rééquilibrer sa monture, Andrew Fortune se mit à l’ouvrage et en dépit des 60 kg de son cheval — ce dernier avait toutefois la chance d’avoir un cavalier au poids de forme de 57 kg — refit petit à petit son retard pour passer le but dans la même foulée. Bastille Day accéléra quelque peu mais se fit souffler la troisième place par Silver Dice. Esteco termina juste derrière le cheval de l’écurie Gujadhur.
Ainsi, après la victoire de Tube Wave, l’écurie Maingard doubla la mise dans l’épreuve principale, ce qui veut dire que cet établissement retrouve un second souffle en cette fin de saison. Quoi de mieux car la dernière classique de 2013 est derrière la porte, soit dimanche prochain. Pour revenir à la ligne droite de Rudi Rocks, il faudrait souligner que si à l’oeil nu on pouvait croire qu’il avait été gêné par Code Rock au début de la ligne droite, tel ne fut pas le cas. Il n’y avait simplement pas de passage pour qu’il s’infiltre à l’intérieur de Code Rock. Heureusement pour lui, il put revenir sur le cheval de l’écurie Maigrot pour se partager la victoire.