«Cette réunion de 24 heures était avant tout une rencontre de préparation avant la prochaine réunion du CIJ», a expliqué en amont le président du Conseil International des Jeux. En effet, Philippe Hao Thyn Voon, accompagné du secrétaire général du Comité Olympique Mauricien (COM), Vivian Gungaram, était à La Réunion vendredi dernier pour une rencontre avec les membres du COJI (Comité d’Organisation des Jeux des Iles) afin d’aplanir les obstacles qui se dressaient sur le chemin de la bonne marche de cette 9e édition. Cette rencontre a permis une chose importante: le rallongement de 24 heures de la durée des 9es Jeux des Iles.
En effet, les 9es Jeux des Iles ne se déroulent plus entre le 1er et le 8 août, mais du 1er au 9 août 2015. Lors de cette réunion qui s’était déroulée à la Maison des Sports à St-Denis, le COJI, présidé par l’ancien judoka, Thierry Grimaud, a accepté de rallonger de 24 heures la durée des Jeux. «Il était question au départ de renvoyer les dates des Jeux. Il y avait une demande dans ce sens d’une majorité des membres du CIJ. Toutefois, le COJI a expliqué trois raisons pourquoi le renvoi des Jeux ne peut être à l’agenda. Ces raisons sont entres autres (a) la signature des contrats avec les prestataires des services et ses conséquences juridiques en cas de renvoi , (b) la présence du président de la République française, François Holland, qui pourrait faire le déplacement dans l’île lors de la Cérémonie d’Ouverture et (c) la préfecture avec qui le COJI a déjà signé des accords, notamment sur la mise à disposition du CROUS, le campus universitaire de St Denis, l’unique Village des Jeux, dont la rentrée est prévue vers le 17 août», explique à Week-End le président du CIJ.
Les calendriers seront refaits
N’empêche que le président du CIJ se réjouit de cette décision qui va donc permettre aux athlètes qui vont participer aux Jeux d’être moins sur le qui-vive par rapport à la compétition. «De ce fait, toutes les compétitions seront prolongées de 24 heures et le calendrier sera refait et devrait être finalisé à la prochaine réunion du CIJ», a indiqué Philippe Hao Thyn Voon. Il va sans dire que la décision de rallonger la durée des JIOI de 24 heures va ravir les fédérations de natation de l’Océan Indien qui s’inquiétaient de la permutation des dates entres les JIOI et les Championnats du Monde de Kazan, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Rio.
Selon les premières indications, les compétitions de natation devaient se tenir à partir du 4 août. «Ce qui permettra donc aux nageurs en lice pour Kazan (17 juillet au 2 août) d’assurer une présence en Russie et d’être de retour à La Réunion», assure le président du CIJ à Week-End. Mais la nouvelle qui ne fera pas plaisir à Maurice est nul doute la décision du COJI de mettre  45 médailles d’or en compétition en haltérophilie, alors que jusqu’à tout récemment, il avait été question d’une médaille d’or par catégorie comme c’est le cas pour les JO. Cette «exigence» des Seychelles a fini par trouver un écho favorable au COJI.
Maurice 2019
Par ailleurs les membres du CIJ s’apprêtent à effectuer une deuxième visite d’inspection aux Comores, candidate à l’organisation des 10es JIOI en 2019. Cette visite se fera tout juste avant la grande réunion du CIJ, prévue pour les 13 et 14 août 2015. Cette visite devait permettre aux membres du CIJ de constater de visu l’état de la situation par rapport aux promesses faites par le Comité Olympique des Comores et le gouvernement de l’archipel dans la mise en oeuvre de l’organisation des 10es Jeux. «Si les Comores ne répondent pas aux critères, Maurice sera appelée à prendre le relais pour 2019», nous affirme le président du CIJ.