Valentine Paul, ici au smash, compte bien terminer en beauté en compagnie de ses coéquipières

On se souvient qu’au mois d’août de l’année dernière, c’était l’euphorie dans le camp de Tranquebar Black Rangers, et la désillusion dans celui de Quatre-Bornes. En effet, championne de Maurice 2017, les Quatrebornaises s’étaient cassées les dents à l’issue de l’ultime et dernière journée des play-offs au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas.

Les protégées de José Bistoquet s’étaient imposées par 3 sets à 1 (17-25, 25-19, 25-18 et 25-16) offrant à l’équipe de la banlieue de la Capitale, un 3e sacre après 2009 et 2010. Après trois ans de règne, Alison Labour et consorts perdaient leur suprématie sur la scène locale. Mais, cette saison, la formation de la Ville des Fleurs a tenu à prendre sa revanche et retrouver les sommets sur la scène locale. En effet, les doubles vainqueurs de la Coupe des clubs champions de la Zone 7 (CCCZ7) ont réalisé jusqu’ici le parcours parfait, avec huit rencontres remportés sur le score de 3 à 0.

Elles n’ont concédées aucun set. Déjà sacrées, elles espèrent conclure en beauté en réalisant le sans faute. Connaissant le professionnalisme et le sérieux des Quatrebornaises, on voit mal comment les filles de Martine Bistoquet pourraient renverser la situation cet après-midi à 15 heures, au gymnase Pandit Sahadeo. Mais une chose est sûre, les Portlouisiennes ne se présenteront pas en tant que victime expiatoire.

Déjà condamnées à terminer 2e, les championnes sortantes voudront certainement priver Quatre-Bornes d’un succès cet après-midi. Si, chez les messieurs, Quatre-Bornes a perdu sa couronne au profit des Trou-aux-Biches Sharks, force est de constater que la Ville des Fleurs ramènera un autre trophée dans ses valises, celle de la couronne nationale féminine. Le public est attendu en grand nombre.