Ougeshsing Mundloth, 37 ans, est soupçonné d’avoir consommé une substance illicite avant de prendre le volant vendredi dernier.

A bord de sa Volswagen Golf sur la route principale de Baie-du-Tombeau, il a renversé vendredi matin Sureka Persand, 60 ans, le Bangladais Mohamad Reshel Yendev, 26 ans, avant de percuter mortellement Massood Oozeerally.

« Même si l’alcootest effectué vendredi après l’accident s’est révélé négatif, nous soupçonnons fortement qu’il (Ougeshsing Mundloth) était sous l’emprise d’une substance quelconque », nous confie un proche de l’enquête.

« Il était dans un état second lorsque nous l’avions interrogé. On comprenait à peine ce qu’il disait lors de son interrogatoire ».

La police a, de ce fait, envoyé des échantillons de prélèvements sanguins au Forensic Scientific Laboratoty (FSL) pour des analyses.

Pris de panique.

Le suspect aurait confié aux enquêteurs qu’il ne sait pas ce qui est passé par sa tête lorsqu’il a renversé la sexagénaire. Pris de panique, il aurait accéléré pour prendre la fuite.

Lorsque les habitants qui étaient sur les lieux de l’accident lui ont fait signe pour qu’il s’arrête, il aurait poursuivi sa route.

Quelques mètres plus loin, il a heurté de plein fouet, Massood Oozeerally qui se trouvait à côté de sa moto. Ce dernier s’est retrouvé en sang avec de multiples blessures au corps, bloqué sous les roues de la Volswagen, qui a terminé sa course contre les rideaux de fer de l’usine de Tombeau Bay Enbroidery LTD.

Quant à Sureka Persand, elle a été transportée à l’hôpital du Nord et a été admise aux soins intensifs de même que le Bangladeshi Mohamad Reshel Yendev, qui a subi plusieurs fractures aux pieds et à la tête, et qui est toujours admis à l’hôpital du Nord.

Ougeshsing Mundloth a, lui, comparu en Cour de Pamplemousses sous une charge provisoire d’homicide involontaire vendredi matin.