Le 9 novembre 1923 en Allemagne, un agitateur d’origine autrichienne brave la police de Munich. Ce trublion s’appelle Adolf Hitler et s’appuiera sur le contexte social et économique pour se positionner en politicien. Retour sur les débuts d’un dictateur.
L’instabilité politique entraîne des licenciements et des grèves dans toute l’Allemagne, ainsi qu’une vertigineuse flambée des prix. Ce contexte encourage l’agitation révolutionnaire. C’est le moment que choisit Hitler pour tenter de se saisir du pouvoir à Munich. Le 8 novembre 1929, dans une grande brasserie, 3,000 bourgeois écoutent les trois principaux dirigeants du Land. Les lieux sont brutalement investis par les militants du parti nazi. Leur chef, Hitler, monte sur l’estrade. Revolver au poing, il entraîne les dirigeants bavarois dans une arrière-salle et leur intime l’ordre de lui céder le pouvoir ! Les politiciens réussissent à s’esquiver après avoir fait mine de céder.