Le procès intenté à Joydeep Beeharry, Udaysing Ramdonee et Gavin Vèle Govinden dans l’affaire Mauritius Duty Free Paradise s’est poursuivi hier devant les magistrats Vijay Appadoo et Panray Sewpal. Les avocats de la défense ont logé trois motions dont une réclamant une enquête concernant les affirmations du DCP Appadoo sur l’état d’une bouteille de vin produite comme pièce à conviction, qui aurait été « tampered with ».
Le procès s’est poursuivi avec l’audition du PC Persand afin de produire l’Occurrence book de Ramdonee, comme réclamé par la défense auparavant. Ce document fait état des chefs d’accusation de cet accusé et des événements relatifs à son arrestation. Le CI Ghoorah a ensuite été appelé pour produire les dépositions de l’ancien président du conseil d’administration de la Mauritius Duty Free Paradise, Joy Beeharry, dans laquelle ce dernier a fait valoir son droit au silence. L’homme de loi de Vèle Govinden, Me Rishi Pursem, a demandé à la cour à ce que la poursuite veuille bien établir la liste des objets réquisitionnés au domicile de son client lors de son arrestation et qui n’ont pas été utilisés. Selon l’avocat, ces objets devraient lui être retournés de droit. Me Johan Moutou-Leckning, représentant la poursuite, a déclaré que le nécessaire serait fait lors de la prochaine séance.
Les avocats de la défense ont aussi demandé en cour à ce qu’une enquête soit menée concernant les commentaires du DCP Appadoo sur une radio privée à propos d’une bouteille de vin prise comme pièce à conviction, qui aurait été « tampered with ». Ils ont évoqué un « contempt of court » qui devrait être résolu pour la bonne tenue du procès. Les magistrats ont indiqué que les motions seront débattues lors de la prochaine séance le 22 janvier prochain.
La défense a aussi voulu faire ressortir que les dépositions lues en Cour concernant les membres du conseil d’administration de la boutique hors taxes devraient être réédités ou ignorés vu que les membres ne sont pas présents en cour pour attester de l’authenticité des dépositions. La défense a demandé à ce que la poursuite appelle les personnes dont Joy Beeharry fait mention dans ses dépositions à témoigner ; dans le cas contraire, elle objectera à ce que ces dépositions soient produites en cour. Les magistrats Appadoo et Sewpal ont ainsi ajourné le procès pour le 22 janvier afin que toutes les requêtes soient résolues.
Rappelons que Joydeep Beeharry, qui était le président du conseil d’administration de la MDFP, Udaysing Ramdonee et Gavin Vèle Govinden, des anciens directeurs de l’organisme para-étatique, sont accusés de « fraudulent use of property ». Selon l’acte d’accusation, il auraient pris, en août 2010, possession de bouteilles de boissons alcoolisées, notamment du whisky, de champagne et de liqueur, etc., ainsi que de parfums, tous de marques réputées mondialement, pour en faire un usage autre que ceux prévus par la compagnie.