C’est le directeur général de Precigraph Ltd, Vincent de Labauve d’Arifat, qui est le grand gagnant de la 11e édition de l’AfrAsia Tecoma Award, trophée qui récompense l’Entrepreneur de l’Année 2013. Tenu hier soir au Vivea Business Park à St-Pierre, cet événement est organisé par L’Eco austral, le magazine économique de l’océan indien, en partenariat avec AfrAsia Bank, et avec le soutien du quotidien Le Mauricien et de l’institut de sondage TNS Analysis.
« Je suis extrêmement heureux… Heureux qu’on rende ainsi hommage à 40 ans d’histoire derrière moi. Je ne suis qu’un maillot. Avec ce prix, on vient rendre hommage à tous mes collaborateurs, toute l’équipe qui me porte et me supporte… », a déclaré un Vincent de Labauve d’Arifat, très ému, juste après la proclamation des résultats. « L’AfrAsia Tecoma Award vient également reconnaître l’entreprenariat mauricien. Ce qui est extraordinaire c’est qu’on est extrêmement diversifié à Maurice. Il est donc juste qu’on reconnaisse ainsi tous ces entrepreneurs qui se sacrifient pour développer et créer de la valeur ajoutée au pays », a-t-il poursuivi en serrant fièrement son trophée, taillé dans du bois de Tecoma. Ce trophée représente un arbre, symbole de force, de créativité et de persévérance, selon les concepteurs du concours.
Les quatre autres prétendants à l’AfrAsia Tecoma Award 2013 étaient nommément Vikramsing Bhujun (Pro Design – Construction), Yusuf Goburdhun (Metal Casting & Pressing Ltd – Trophées et médailles), Lynda Kok Shun (Magilyn Ltée – Commerce et export) et Clarel Michaud (MC Easy Freight Co Ltd – Transitaire et logistique).
Vincent de Labauve d’Arifat a été élu Entrepreneur de l’année 2013 pour avoir terminé en pôle position dans deux des quatre critères de sélection (voir encadré), notamment « le dynamisme à l’extérieur », et « l’engagement personnel citoyen ».
En effet, depuis 1988, l’export est devenu un axe de développement de Precigraph Ltd qui réalise 40% de son chiffre d’affaires à l’extérieur de Maurice.
En matière d’ « engagement personnel citoyen », Vincent de Labauve d’Arifat est un ancien président de l’Association of Mauritian Manufacturers (AMM) et l’actuel président de la Mauritius Employers’ Federation (MEF). En outre, son entreprise soutient Caritas dans sa lutte contre la pauvreté et s’implique dans la protection de l’environnement.
Clarel Michaud (MC Easy Freight Co Ltd – Transitaire et logistique) est le gagnant de la catégorie « Progression », tandis que Vikramsing Bhujun (Pro Design – Construction) est le lauréat de la catégorie « Innovation ».
Clarel Michaud a commencé en 2000 avec un capital de Rs 25 000 et quatre salariés. Aujourd’hui MC Easy Freight Co Lt compte 60 employés et un chiffre d’affaires de Rs 185 millions.
En 1997, Vikramsing Bhujun a innové en optant pour le « green building », méconnu à l’époque. Aujourd’hui, Prodesign rassemble des ingénieurs en électricité, en mécanique, en mécatronique (mécanique, électronique et informatique), en aéronautique, en environnement et en chimie pour proposer des solutions complètes et innovantes.
Dans son discours, le directeur général de l’Eco austral, Alain Foulon, a fait un vibrant plaidoyer en faveur de l’investissement dans la région (notamment à la Réunion) et en Afrique. Le Chief Executive Officer de l’AfrAsia Bank, James Benoit, a pour sa part élaboré sur le soutien que sa banque offre aux entrepreneurs mauriciens.