Photo d'illustration

L’équipe du sergent Forod du Field Intelligence Office (FIO) a eu fort à faire hier pour mettre la main sur un jeune de 27 ans, qui avait commis un vol à l’arme blanche au préjudice d’un receveur d’autobus. Des policiers en civil ont monté la garde dans certaines rues de Pamplemousses, où réside le jeune homme. Alors que ce dernier rentrait chez lui, il a repéré la présence des policiers et devait prendre la fuite.

Les enquêteurs ont alors pourchassé le suspect sur presque un kilomètre avant de mettre la main sur lui. Le jeune homme a par la suite été remis à la CID de Pamplemousses, où lors de son interrogatoire, il a nié les accusations portées contre lui. Cependant, la victime l’a positivement reconnu lors d’une parade d’identification.

Dans sa version des faits, le receveur de 24 ans avance qu’il était en service dans un autobus de la flotte individuelle faisant la liaison Port-Louis/ Flacq. Arrivé à Mon Goût, il avance qu’il y avait environ 20 passagers à bord. Sur un arrêt d’autobus, un individu portant un casque intégral est entré dans le bus et devait sortir un couteau pour le menacer. Puis, le malfrat a violemment bousculé le receveur qui est tombé. Profitant de la situation, le suspect a pris un sac contenant les recettes de la journée. Puis, il est parti plus loin dans la rue, où l’attendait son complice sur une moto.

Entre-temps, le receveur et son chauffeur ont couru après le deux-roues pour tenter de l’arrêter, mais sans succès. Le plaignant avance qu’il n’a pas subi de graves blessures lors de ce vol. Et d’ajouter qu’il n’a pu révéler la plaque d’immatriculation de la moto. De plus, le bus n’est pas doté de caméras de surveillance.

En se basant sur la description fournie par le receveur, les soupçons sont tombés sur un habitant de Pamplemousses. Après son arrestation, ce dernier a été placé en détention au poste de police de Rivière-du-Rempart. Il est attendu ce vendredi au tribunal de Pamplemousses, où il devra faire face à une accusation provisoire de vol avec violence. Son acolyte est activement recherché par la police. À noter que le butin est toujours introuvable malgré une perquisition chez le suspect, où rien d’incriminant n’a été trouvé.