A la suite du meurtre de sang-froid de Tianlu Yang, âgé de 27 ans, un ressortissant chinois employé comme cuisinier dans un restaurant de Chinatown, le CID de Port-Louis a procédé à trois arrestations. Lors de leur comparution devant le tribunal de Port-Louis à la mi-journée, deux des suspects, en l’occurrence Jean-Claude Mandarin (38 ans) et Chistopher Odayen (25 ans), ont été inculpés de meurtre. Un troisième suspect, Clency Ravat (25 ans), fait face à une charge provisoire de vol avec agression contre des travailleurs étrangers, principalement de nationalité chinoise.
Les trois récidivistes, qui avaient été appréhendés depuis samedi en fin de journée par les hommes du chef inspecteur Hossenbaccus, ont fait prévaloir leur droit au silence lors des séances d’interrogatoire durant le week-end. Leur interrogatoire devrait reprendre cet après-midi dans les locaux de la Major Crime Investigation Team, aux Casernes centrales, avec des facilités d’enregistrement vidéo.
Dans  la matinée, les enquêteurs de la CID de Port-Louis Nord, en collaboration avec ceux de la MCIT, ont procédé à d’autres vérifications en vue de réunir des éléments, présentés comme « compromettants », contre ces deux suspects. Le motif de vol serait privilégié dans ce cas d’agression mortelle sur la personne de Tianlu Yang, un cuisinier chinois installé à Maurice depuis au moins deux ans. Des cas de vols avec violence, rapportés au cours de ces dernières semaines, contre des travailleurs étrangers, principalement des Chinois habitant cette région de la capitale, ont permis aux enquêteurs de se concentrer sur cette piste.
Le suspect Clency Jean Jocelin Ravat, un soudeur de 25 ans habitant Ste-Croix – fiché à la police pour son implication dans de précédents cas de vol contre des travailleurs étrangers –, pourrait aider les enquêteurs à élucider ce meurtre. Son interrogatoire devait également reprendre après son passage au tribunal de Port-Louis sous une charge de vol avec agression.
De son côté, le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a confirmé, dans son rapport d’autopsie, que la victime avait été effectivement égorgée, attribuant sa mort à la suite d’un « shock due to stabbed wound at the neck ». Vers 15 heures samedi, le cuisinier revenait de son lieu de travail, en l’occurrence le restaurant Noodle Square, situé rue Royale, quand il a été attaqué par au moins deux individus alors qu’il se trouvait rue Barbeau, qui longe le pont de la rue Royale. Tianlu Yang aurait d’abord tenté de repousser ses agresseurs, mais ces derniers devaient lui infliger un coup fatal avec l’aide d’un objet tranchant. Grièvement blessé et saignant abondamment, il a rendu âme devant la porte d’entrée de la maison qu’il occupait. Une veillée mortuaire est prévue aujourd’hui au Kit Lock de Bell-Village. Quant aux funérailles, elles ont été fixées à demain.