Photo illustration

Les agressions sur des officiers de la force policière deviennent malheureusement chose courante à Maurice. Pas plus tard que mercredi, des policiers ont dû intervenir pour disperser des collégiens qui se disputaient à la gare de l’Immigration. Mais les jeunes se sont mis à menacer et frapper les policiers. Au final, quatre personnes ont été interpellées et un policier blessé.

Indigné par cette situation, l’inspecteur Jaylall Bhoojawon, président de la Police Officers Solidarity Union, est d’avis qu’il faut une réaction de la part de tout un chacun afin de redresser cette situation qui n’a que trop durer. Selon lui, beaucoup étudiants se comportent mal en public, venant même aux mains et n’écoutant même pas les ordres des policiers.

« Nous invitons les medias d’aller faire un tour dans les gares après les heures de classe et ils verront de visu les fracas de ces bandits en herbe. Quand les policiers ne font rien, certains critiquent, mais quand les policiers agissent, ils reçoivent toujours des critiques. Vaut mieux ne rien faire alors? C’est cela que les citoyens veulent, surtout ceux qui passent par les différentes gares de l’ile chaque jour? », a déclaré Jaylall Bhoojawon à travers un message posté sur son compte Facebook hier.

L’inspecteur Jaylall Bhoojawon maintient ainsi que chacun doit assumer sa part de responsabilité. « Les policiers doivent agir de manière forte maintenant ».