de 124,8 millions d’euros contre 118,3 millions pour la même période de 2013. Ses dépenses opérationnelles se sont également accrues, passant de 108,6 millions à 115,6 millions d’euros, laissant des bénéfices opérationnels de 9,2 millions d’euros (-0,6 millions). Pour les deux premiers trimestres de l’exercice financier, les profits opérationnels se situent à 10 millions d’euros, en progression d’environ 2,1 millions d’euros.
« Le facteur négatif ayant eu l’impact le plus important sur les résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2014-2015 est la baisse du taux de change euro/dollar américain. Air Mauritius réalise ses dépenses en dollar et ses revenus en euros. Un taux de change favorable au dollar réduit donc, au cours de l’exercice comptable, les bénéfices de la compagnie aérienne », fait-on ressortir au sein de la direction de la compagnie d’aviation nationale.
Au début du deuxième trimestre 2013-2014, le taux de change euro/dollar était de 1,36. A la fin du trimestre, soit le 30 septembre 2014, il avait baissé de 9 points pour se fixer à 1,27. « Ce taux de change défavorable a entraîné un recul de 4,1 millions d’euros par rapport à la période correspondante l’année dernière », souligne la direction. Par ailleurs, on rapporte que le cours du pétrole ne s’est amélioré que vers la fin du deuxième trimestre de l’exercice financier et qu’il n’y a pas eu d’impact sur les résultats trimestriels.
Au cumul des premiers six mois de l’exercice en cours, la compagnie affiche un résultat net négatif de 6,1 millions d’euros (contre 3,1 millions d’euros pour l’exercice précédent). « Ces résultats s’expliquent en partie par la concurrence féroce dans le secteur et en particulier sur la destination Maurice avec le lancement de dessertes additionnelles par d’autres transporteurs pendant la basse saison touristique », précise la direction. Air Mauritius a, cependant, continué le rééquilibrage de son offre de sièges et poursuivi son expansion sur les pays émergents, en particulier la Chine, avec une deuxième desserte sur Beijing au deuxième trimestre. Le transporteur national a programmé 477 661 sièges sur son réseau et transporté 342 534 passagers pour le trimestre juillet-septembre 2014.
Air Mauritius annonce qu’elle poursuit son développement après son retour à la profitabilité au cours de l’exercice financier 2013-2014. La compagnie a annoncé ces derniers mois plusieurs décisions dont le renforcement des partenariats avec Air France et Emirates et la commande de six Airbus A350-900. « Fort de son statut de compagnie 4-Etoiles Skytrax, Air Mauritius compte renforcer sa desserte européenne – centrée actuellement sur les hubs de Paris et de Londres – tout en poursuivant son développement sur les pays émergents, notamment en Asie et en Afrique », indique la direction. Mais on précise également que la compagnie nationale étudie sérieusement la reprise de ses dessertes sur d’autres destinations européennes dont l’Allemagne et l’Italie.
Dans ses commentaires accompagnant ses résultats trimestriels, Air Mauritius fait comprendre que la dépréciation de l’euro continuera d’affecter ses résultats mais que cette situation pourrait être mitigée par la récente chute du prix du carburant.