L’assistance présente à Montagne-Longue hier au meeting de l’Alliance Lepep constitue un « signal fort » pour le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval. « Kan mo get sa lafoul la, mo dir sel manyer pou nou perdi eleksyon, se si Ramgoolam zwe kokin. Se Lalians Lepep ki pou gouvern pei ! » Les principaux orateurs sont revenus sur le projet de IIe République et l’augmentation de la pension de vieillesse.
« Popilasyon bizin res vizilan e reziste la tentasyon koupe-transe ou vot sinpati. Vot blok pou Lalians Lepep. » C’est en ces termes que s’est exprimé hier Xavier-Luc Duval. Pour lui, « li kler ki popilasyon finn deza desid pou sanzman e se Lalians Lepep ki pou gouvern pei ». Il a fait ressortir que ce n’était pas le fait de nommer Paul Bérenger comme Premier ministre qui dérangeait les Mauriciens, « me lepep inn fatige ar manyerr fer Ramgoolam ». Il ajoute : « Se pa airport Rs 14 miyar ki pou sanz zot lavi, me enn salerr desan, enn lozman pou ou fami ek dilo 24/7. Lekol kouyon inn ferme e lekol intelizan inn ouver. Aster dimoun ki al lor internet li mem kapav get klip Vire Mam ! » Et d’annoncer que la pension de vieillesse à Rs 5 000 serait « automatiquement versée » le 12 décembre. « Lalians PTr/MMM pe rod fer Moris vinn kouma Madagaskar ek zot IIe Repiblik. Nou, nou pou fer Moris vinn enn Singapour. »
Sir Anerood Jugnauth, le leader de l’Alliance Lepep, s’en est pour sa part une fois de plus pris au tandem Ramgoolam-Bérenger. « Se bann zwisser ! Ramgoolam pe rod sanz sistem pou li amen enn IIe Repiblik. » Et de poursuivre : « Bérenger enn aswafe pouvwar ki oule vinn Premye minis pou 5 an. Zot lintere se pouvwar. Si Navin e Paul ti vreman sinserr, zot ti bizin organiz enn referendum pou gagn 75% lakor popilasyon. »
Pour SAJ, une IIe République serait dangereuse pour Maurice. « Paul ek Navin dir zot fer IIe Repiblik pou aprofondi la demokrasi. Dan ki pei gouvernman ek lopozisyon vinn ensam e dir zot pou fer 60-0 ? » Il a également commenté un incident qui aurait eu lieu, selon lui, samedi soir, et lors duquel Navin Ramgoolam serait sorti de ses gonds à l’encontre de Sham Mathura, le Campaign Manager de l’alliance PTr/MMM au N° 4. « Zot miting inn bat lamok e Campaign Manager finn bizin sove. »
Intervenant au début de ce rassemblement, Jean-François Chaumière a déclaré avoir quitté son ancien parti après dix ans « parski PTr napli PTr » avant de faire le procès de son ancien leader. « Navin pa kapav donn pansyon Rs 5 000, me li pou donn Rs 4 000 an zanvye. Ena enn koze ki dir : kan lafin koste, lespri savire. » Et d’inviter l’électorat à « donner une correction » à l’alliance PTr/MMM. Il a finalement rappelé que la circonscription N° 4 avait joué « un grand rôle » dans les élections pour l’indépendance. « Si N° 4 pa ti vot 3-0, nou pas ti pou gagn lindepandans. »
Marie-Claire Monty, candidate du MSM au N° 4 et rectrice au Collège Père-Laval, a pour sa part déclaré que « kan mo get sa lafoul la dan Montagne-Longue, mo trouv enn siyn de laviktwar », ajoutant que « se enn premye sok ki pe donn lalians PTr/MMM zordi ». Aurore Perraud et Vikash Oree, les deux autres candidats de l’Alliance Lepep au N° 4, ont aussi pris la parole.