La menace se précise pour Rodrigues, avec une forte probabilité qu’une première alerte cyclonique soit émise demain matin. La station météorologique de Vacoas prévoit qu’Amara – qui s’est intensifié depuis ce matin en cyclone tropical – accélère tout en conservant sa direction vers l’Ouest, ce qui le rapprochera davantage de Rodrigues.
À 10 h ce matin, Amara était centré en latitude 16° Sud et longitude 70,8° Est, soit à environ 875 km du Nord-Est de Rodrigues. Les vents, autour de son centre, dépassaient les 120 km/h tandis que la pression était de 978 hectopascals. D’après les observations à la mi-journée, Amara a ralenti sa course, évoluant à une vitesse de seulement 5 km/h. Toutefois, la station météo s’attend à un regain de vitesse à compter de cet après-midi. Si cette prévision se confirme, Rodrigues pourrait alors passer très tôt demain matin en alerte cyclonique, explique le directeur de la station de Vacoas, Mamade Beebeejaun.
L’île devrait ainsi commencer à ressentir des conditions cycloniques avec le renforcement des vents et l’arrivée de la pluie. Selon le modèle de la station météo, Amara devrait continuer de longer le Nord de Rodrigues, moment où l’on devrait alors en savoir plus concernant Maurice. Les experts de Vacoas privilégient actuellement deux scénarios. Le premier : qu’Amara change de trajectoire, avec une incurvation vers le Sud, poussé par un anticyclone, à l’Est de Rodrigues, et un passage entre Maurice et Rodrigues. Mais le cyclone pourrait aussi ralentir nettement sa course et, finalement, s’affaiblir.
Quoi qu’il en soit, le début de la semaine prochaine pourrait être très active pour Maurice, en particulier en termes de pluviométrie, fait comprendre le directeur de la station météo. En attendant Amara, qui devrait générer des pluies significatives à Rodrigues et à Maurice, le pays subit actuellement les conséquences d’une brise de mer les après-midi, comme en témoignent des relevés de pluviométrie. En atteste les 35 mm de pluies recueillies à Nouvelle-Découverte.