Avec la présentation Powerpoint tentant de faire croire que Nandanee Soornack n’a rien à faire avec Airway Coffee Limited, compagnie spécialisée dans le catering et la gestion de restaurants dans l’enceinte de l’aérogare à Plaisance, le Chief Executive Officer d’Airports of Mauritius Limited (AML), Serge Petit, a été pris à défaut. Mais ce n’est pas la seule instance car, contrairement à ce qu’affirme AML, Nandanee Soornack est également engagée dans une autre société ayant bénéficié de facilités pour d’éventuelles opérations au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport. Le CEO doit se préparer à une autre fronde avec des membres du conseil d’administration soutenant que les chiffres révélés sur la performance de la compagnie n’avaient pas encore vetted à hier.
Pendant quatre heures hier, le CEO d’AML a pu semer des doutes au sujet des informations confirmées au sujet de Nandanee Soornack en tant qu’actionnaire fondatrice d’Airway Coffee Limited, incorporée depuis le 24 mars 2009. Lors du point de presse d’hier et à l’aide d’une Powerpoint Presentation, il s’est évertué à vendre l’idée que la femme d’affaires et activiste du Labour était étrangère aux opérations d’Airway Coffee Limited à Plaisance. À l’appui, il avait présenté un document avec les noms de Domeswarsing Gooljaury et de son épouse Anishtabye Natacha Ruggoo de Desvaux Road, Saint-Pierre, en tant qu’actionnaires selon le dossier d’AML.
Très vite, la supercherie devait être dévoilée avec la publication dans les colonnes du Mauricien des détails de l’incorporation de cette société et démentant catégoriquement les propos du CEO d’AML. Ce dernier devait se rétracter vers les 16 heures 30 avec une déclaration sur les ondes des radios privées, se rétractant et confirmant que Nandanee Soornack a des intérêts au sein d’Airway Coffee Limited.
Une mise au point est transmise à la presse par voie de mail vers 17 heures 46 au sujet des précisions apportées par Serge Petit subséquemment. « Certes, M.D. Gooljaury avait signé le contrat au nom d’Airway Coffee mais cette compagnie comptait aussi Mme N. Soornack comme actionnaire. C’est d’ailleurs la seule compagnie parmi celles engagées dans les activités à l’aéroport SSR dont Mme N. Soornack est actionnaire. Le CEO d’AML regrette profondément ce manque de précision de sa part lors de la conférence de presse et réitère sa bonne foi et sa volonté d’agir dans la transparence et dans l’intérêt de toutes les parties concernées. »
Mais dans son empressement, AML s’empêtre de nouveau dans la Nandanee Soornack Saga en affirmant que « c’est d’ailleurs la seule compagnie parmi celle engagées dans les activités à l’aéroport SSR dont Mme N. Soornacj est actionnaire. » Or, lors de son point de presse, Serge Petit avait parlé de la compagnie Top Gear Car Wash Ltd et de son projet pour opérer à l’aéroport.
Le CEO d’AML a concédé que « AML a répondu favorablement (à Top Gear Car Wash Ltd) pour l’allocation d’un terrain à bail sous les mêmes conditions applicables aux autres promoteurs pour le projet de Car Wash, qui est sujet à soumission d’un Business Plan en attente. » Le dossier 10030 de cette société incorporée le 13 janvier 2011 au Registrar of Companies confirment que les deux seuls actionnaires sont Nandanee Soornack et Doomeswarsing Gooljaury. De ce fait, la précision de Serge Petit devient « factually wrong ».
Le CEO d’AML, qui a bénéficié de la générosité de la MBC hier soir dans son bulletin d’informations en Prime Time, avec plus de dix minutes d’antenne, n’est pas au bout de ses peines. Des membres du conseil d’administration s’interrogent sur la date de la réunion du board où les chiffres de la performance d’AML pour 2012 ont été avalisés. La question devra être soulevée lors de la prochaine réunion du conseil d’administration.