Développement de taille à la mi-journée au niveau de l’approvisionnement en produits pétroliers. La Mangalore Refinery and Petrochelicals Limited (MRPL), qui fournit à Maurice tout son approvisionnement pétrolier, a annoncé sa décision de procéder à la fermeture de la raffinerie de quelque 300 000 barils par jour pour cause de force majeure et d’annuler l’embarquement des cargaisons pétrolières prévues.  Cette situation pourrait durer une semaine en raison de la sécheresse.
De côté de la State Trading Corporation, des contacts ont été établis avec les responsables de MRPL pour évaluer la situation et décider de la marche à suivre.
« Almost all shipments will be affected, we are trying to maintain only Mauritius’ supplies », a déclaré le Managing Director de MRPL sans donner de plus amples précisions.
Interrogé à ce sujet, le Managing Director de la STC Megh Pillay a fait comprendre au Mauricien que la STC est en contact avec MRPL pour de plus amples détails sur cette décision. Il s’est montré rassurant pour ce qui est du stock local de produits pétroliers avec la fin du débarquement hier d’une cargaison représentant 23 jours de consommation d’essence, 27 jours de Jet A1 et 25 jours de mazout. Un autre pétrolier, le Nikolai, est attendu à Port-Louis le 26 avec une importante cargaison d’huile lourde pour le compte du CEB, soit une cargaison de plus de 50 000 tonnes de mazout pour les turbines du CEB. Actuellement, le stock de différentes cargaisons de mazout pour le CEB varie de 24 jours à 45 jours.  Le prochain voyage du Red Eagle était prévu pour le 5 mai.