Paul Bérenger, leader de l’Opposition et du MMM, estime que le Premier ministre et leader du Ptr, Navin Ramgoolam, doit présenter ses excuses au président de la République. Et ce, suite aux « violentes critiques » émises contre sir Anerood Jugnauth après le vote de principe adopté par le comité central (CC) du MMM pour un remake de l’alliance MSM/MMM de 2000. Il explique à ce propos que ce vote est « une affaire interne au MMM », et que le Président « n’avait rien à y voir ». Il n’y aura pas de remake 2000 si le gouvernement Ramgoolam n’est pas mis en minorité, précise par ailleurs Paul Bérenger. Le leader des mauves a également réaffirmé qu’« il n’y a rien » et « qu’il n’y aura rien » entre le MMM et le Ptr.