Arvind Crustna, artiste et designer, vit et travaille à Dagotière, Maurice. Son oeuvre protéiforme (dessin, peinture, installation, illustration, design) s’articule autour d’objets trouvés, de références historiques, d’influences multiculturelles et d’un regard critique porté sur la nature et le patrimoine bâti. Il génère ainsi une pratique de recyclage des objets (le velours, la résine, la moquette, l’acier, le papier mâché, ou encore du béton pour en extraire non seulement une critique sociétale, mais aussi une poésie du quotidien).
Arvind est aussi designer (il a décroché un BA in Interior Architecture and Design’ à l’université de Middlesex) et a créé le Studio Arvind Crustna. Son travail ne se réduit pas à un médium particulier. Il se construit à la façon d’un roman quotidien, qui s’équilibre entre les éléments essentiels de l’idée et le hasard des trouvailles parmi des matériaux qui sont à portée de main. Par la rencontre de matériaux et de repères, son oeuvre multiforme ouvre et crée des portes inattendues et pertinentes. Arvind dessine, peint à l’acrylique, utilise de la fibre, colle, encre, et même thé ou café.
Présentés individuellement, ses travaux traduisent des pensées complexes, ses observations (nature, architecture) et son imaginaire prolifique. « Je travaille sur une collection de peintures sur toile inspirée par la nature et les diverses cultures de Maurice. Je travaille aussi sur des illustrations, dont des mandalas et des scènes de ‘rêves’. Dans l’immédiat, j’ai pour ambition de créer des accessoires déco stylisées et personnalisés tels des coussins peints ou brodés à main ainsi que des pièces de lumière sculpturales. Je souhaite organiser une exposition pour exposer ces travaux sur la révélation des images, des motifs et de la matière… ». Tout en créant un trouble entre la peinture et le design, il procède à des associations d’idées et d’images. Il peint aussi bien des plantes, des fleurs, des paysages que des motifs décoratifs (imprimés de motifs floraux ou autres). Arvind explore le potentiel infini des motifs, tant au niveau formel que matériel et conceptuel, pour nous amener à repenser l’image. « For me, art is a way to reconnect our ‘technological’ lives with the natural world. Similarly, it helps to connect ourselves to our surrounding and outer emotions. By stopping and thinking, art becomes a form of meditation, allowing us to ‘see’ the essential. The themes in my artwork therefore often depict how different elements work together to form a whole. Inspired by the old and new, the natural and man-made, solid and fluid for example, I try to find a point of calm and balance… » Voilà ce qui souligne la dimension méditative de l’oeuvre, la recherche de l’équilibre qui se révèle être une invitation au lâcher-prise visuel et à la contemplation.
Ce jeune artiste formule une réflexion sur nos environnements, nos paysages et le rapport que nous entretenons avec le monde extérieur. « I am frequently inspired by nature and the built environment, and through many of my works, I try to find connections between the two. I suppose in the greater picture of things, what I try to do consciously and subconsciously is to bring harmony between little things in our everyday life that we sometimes tend to overlook…», dit-il. Mais avec le temps qui passe un glissement entre la réalité et sa représentation.
Arvind Crustna s’approprie de plus en plus des matériaux divers pour créer des oeuvres où la lumière, la géométrie et l’espace dialoguent. La perception du regardeur est convoquée afin qu’il puisse glisser son regard à l’intérieur des espaces, s’attarder aux détails. L’impression de percevoir l’infini. Preuve que l’art contemporain et le décoratif peuvent faire bon ménage et à juste titre (sans être du pur visuel sans fond, de l’esthétique…)
Tous les travaux sont originaux et sont en vente. Le public peut visiter sa page FB « Studio Arvind Crustna », ou son site web www.arvindcrustna.weebly.com.