Le gouvernement a alloué un terrain de 80 arpents pour une ferme photovoltaïque de 15 MW, dont l’un des promoteurs est Shyam Seetaram, frère du ministre des Coopératives Jim Seetaram. Or, selon le député de l’opposition Joe Lesjongard, 30 arpents étaient suffisants pour un tel projet. Le ton est monté lorsque Rajesh Bhagwan a demandé si ce terrain était une des conditions pour qu’un membre de l’Assemblée quitte les rangs de l’Opposition pour rejoindre le gouvernement.
À une question du député MMM Joe Lesjongard sur la ferme photovoltaïque Sarako, le ministre de l’Énergie et des Services publics Rashid Beebeejaun a répondu que le projet de Shyam Seetaram a été retenu car les appels d’offres précédents n’avaient rien donné de concret. Il a expliqué que parmi les conditions imposées, la firme doit fournir une garantie de Rs 15 millions, avoir un Certificate of Incorporation, adhérer à la clause de confidentialité du contrat et être en mesure de finaliser les discussions dans un délai de six mois, entre autres.
À une question supplémentaire du député de l’Opposition, le ministre a révélé que 80 arpents ont été alloués à ce projet. Joe Lesjongard a alors fait ressortir qu’une ferme photovoltaïque nécessite 2 arpents par mega watt (MW) et que pour un projet comme celui-ci, 30 arpents auraient suffi. Il s’est aussi interrogé sur les compétences de Shyam Seetaram en la matière, puisqu’il ne possède aucune expérience. À cela, Rashid Beebeejaun a laissé entendre que les ingénieurs du CEB l’ont examiné et ont trouvé qu’il était valable.
Rajesh Bhagwan est alors intervenu à son tour pour demander si ce terrain faisait partie des conditions pour qu’un membre de l’Assemblée quitte l’opposition et rejoint la majorité. Jim Seetaram s’est alors emporté et a lancé des invectives envers le député qui lui a rendu la pareille, dans un brouhaha.
Le Deputy Speaker Pradeep Peetumber est alors intervenu pour dire que la question n’était pas autorisée. Le leader de l’opposition Alan Ganoo a pris le relais pour demander où y avait-il 80 arpents disponibles à Bambous. Et si tel était le cas, il a proposé que 30 arpents seulement soient accordés pour la ferme photovoltaïque et le reste soit à un projet de logement.
Joe Lesjongard est par la suite revenu à la charge pour affirmer qu’avec le contrat que lui propose le CEB, le promoteur touchera Rs 748 millions en 20 ans. Ce à quoi Rashid Beebeejaun a déclaré que les discussions étaient toujours en cours entre le promoteur et le CEB.