Nouvelle désillusion pour Judex Durhône à l’île soeur. Le coureur mauricien qui participait il a quelques semaines au 10 km de St-Denis aura été une fois de plus dirigé dans la mauvaise direction alors qu’il avait pris une belle avance sur ses adversaire. « Je me suis encore égaré… Je finis par croire qu’ils ne veulent pas me voir gagner à La Réunion », se désespère-t-il.
C’est la deuxième fois qu’il connaît une telle mésaventure dans une course réunionnaise. Courant septembre lors du Trail de St-Benoît (10 km), il s’égara à 3 km de l’arrivée alors qu’il avait course gagnée. Mais il avait réussi à revenir pour terminer 3e de sa course. Cette fois, trop excédé, il n’a pas fait attention à sa place à l’arrivée. « Ils m’ont encore envoyé dans la mauvaise direction… J’étais devant tous les autres. »
Licencié au club Entente du Nord 974 Saint-Denis, il dit avoir logé une protestation, mais en vain… « Bon nombre de personnes n’étaient pas contentes. Tout comme moi, ils croient qu’on ne veut pas que je gagne à La Réunion. Le coureur français qui a remporté le Grand Raid de la Réunion a subi le même sort. Même les journalistes du Quotidien de la Réunion ont trouvé que c’était inacceptable », déplore-t-il.
« D’autres prétendent que je suis passé avant que les flèches indiquant le parcours ne soient installées. C’est absurde puisqu’il faut attendre que le parcours soit entièrement balisé pour que la course ait lieu. Les organisateurs m’ont dit qu’ils étaient désolés. »
Résolu toutefois à prendre son mal en patience, Judex Durhône s’est aligné quelques jours après au Trail du Tampon où il a terminé 5e en 33’02. Il sera de nouveau en action le 3 novembre au Trail de l’Odeyssa à L’Étang Salé. Une des plus grandes courses et très populaire qui accueille chaque année une participation massive, soit environ 1 500 entrées. Le parcours en palier consiste en une boucle de 10 km, soit 5 à l’aller et 5 au retour. Judex Durhône en voit là une occasion pour « aller chercher un bon chrono. » Il s’est déjà inscrit et croise les doigts.