Le procès intenté à Jean Brandon Cangy, un Security Officer de Vacoas, s’est ouvert ce matin devant le juge Benjamin Marie Joseph siégeant aux Assises. L’accusé a plaidé non coupable dans cette affaire d’Attempt to manslaughter.
Le procès intenté à Jean Brandon Cangy, un Security Officer de Vacoas, s’est ouvert ce matin devant le juge Benjamin Marie-Joseph aux Assises. Cette affaire pour tentative d’homicide involontaire est l’un des cas faisant l’objet d’un procès devant les Assises. La victime sera appelée par la poursuite à témoigner en cour. Jean Brandon Cangy, qui était âgé de 18 ans au moment des faits, est accusé d’avoir tenté de tuer une jeune collégienne le 23 juillet 2012 à Bois-Rouge, Pamplemousses, alors que celle-ci revenait de l’école avec une amie. Il aurait agressé la jeune fille à l’aide d’un couteau, qu’il avait dissimulé sous son t-shirt, en venant la rencontrer. Jean Brandon Cangy ne supportait pas que la jeune fille l’ait quitté pour un autre. À l’ouverture du procès ce matin, le Security Officer a plaidé non coupable. Son procès se déroule devant un jury constitué de huit hommes et une femme et est défendu par Me Ashley Hurhangee, alors que la poursuite, elle, est représentée par un panel d’avocats dirigé par Me Johan Mootoo-Leckning, Senior Assistant Director of Public Prosecutions. Aussitôt le panel de jurés constitué, le juge Benjamin Marie-Joseph leur a rappelé leur rôle et responsabilités. Les jurés ne seront pas isolés. À l’heure où nous mettions sous presse, la poursuite faisait son « opening speech ».