L’ancien député Cehl Meeah se trouve depuis ce matin dans les locaux du CCID aux casernes centrales, pour y être interrogé dans le cadre d’une affaire d’escroquerie.

Une plainte avait été déposée en 2018 à la CCID par un ressortissant français contre l’ex-député qui l’accuse de lui avoir escroqué Rs 600 000 pour la vente d’un terrain fictif à Saint Julien.

Dans sa plainte au mois de mars de l’année dernière, le Français a expliqué que Cehl Meeah n’a pas respecté ses engagements. Résidant en France, il a fait ressortir qu’ils ont eu divers échanges dans le cadre de l’achat d’un terrain. Toutefois depuis octobre 2017, le Français n’a pas eu de retour ni de nouvelles de Cehl Meeah sur cette transaction.

Ce silence a de ce fait contraint le Français à venir à Maurice pour faire la lumière sur cette affaire. C’est une fois ici en s’entretenant avec le leader du Front Solidarité Nationale qu’il a compris que ce fut un terrain fictif et qu’il aurait été victime d’une arnaque. À cet effet, le ressortissant avait même soumis une bande sonore au CCID dans laquelle il avance que Cehl Meeah avait avoué son forfait et lui aurait promis un remboursement.