Photo illustration

Exploitation du potentiel cargo sur le secteur Paris/Maurice, avec deux vols par semaine

La compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, mise sous administration volontaire pour Insolvency, ne compte pas reprendre l’exploitation de ses dessertes aériennes. Ainsi, tous les vols commerciaux assurés par Air Mauritius, y compris la desserte inter-îles, notamment avec Rodrigues, restent suspendus jusqu’au 1er juin avec la levée du couvre-feu sanitaire de COVID-19. C’est ce qu’annonce la compagnie dans un communiqué émis en début de soirée d’hier, tout en précisant que cette décision découle des restrictions sur les déplacements à l’étranger ou encore la fermeture des aéroports dans le réseau desservi par Air Mauritius.

La prolongation de l’interruption des vols à destination de Rodrigues est venue réconforter les autorités de l’Assemblée régionale de Rodrigues, craignant qu’une réouverture prématurée de Plaine-Corail Regional Airport pourrait ouvrir la porte au Virus Sans Frontières dans l’île. Ce délai de quatre semaines pourrait être mis à profit pour affûter les mesures de précaution et les gestes barrières aux points d’entrée dans l’île.
D’autre part, Air Mauritius travaille sur un plan pour une exploitation du potentiel cargo entre Maurice et l’Europe avec pour hub Paris. Un premier vol cargo a été opéré le 1er mai sur Paris, un second étant annoncé pour demain. À partir de la semaine prochaine, Air Mauritius se prépare à assurer deux vols cargos chaque semaine sur Paris, notamment les mardi et vendredi, la compagnie prévoyant que « cargo services will be adapted as demand evolves ».

Le personnel navigant de la compagnie, dont les représentants syndicaux ont eu une séance de travail avec les administrateurs nommés de Grant Thornton, est également en Stand-By pour des « humanitarian flights for the repatriation of stranded passengers and the transportation of medical supplies ».