Après avoir traversé mers et terres sous différents cieux, Le Cardinal rentre au bercail. A son compteur: 88 967 heures de vols, 12 840 atterrissages et une moyenne de 2,7 millions de passagers transportés. Après 21 ans de service au nom de la compagnie d’aviation nationale, Le Cardinal a pris sa retraite la semaine dernière.

Lundi dernier, le Cardinal avait enlevé sa robe rouge et c’est de blanc vêtu qu’il a été conduit à Heathrow avant de prendre le chemin du cimetière

Le 7 mai dernier, c’est un sentiment de nostalgie, voire de tristesse, qui animait ceux personnel navigant et administratif, mais aussi passagers d’Air Mauritius qui ont connu cet engin. Après près d’un quart de siècle au service d’Air Mauritius, l’A340 3B-NAY, connu comme Le Cardinal, a décollé à 08h15 pour la dernière fois de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam. Ce quatrième A340, arrivé à Maurice le 15 novembre 1996, alors piloté par le commandant Dominique Paturau et son copilote M. Sonoo, tire sa révérence. A l’époque, l’A340 3B-NAY, arrivé de Toulouse après avoir accueilli ses 300 premiers passagers de l’aéroport Charles de Gaulle, était l’un des premiers appareils de ce type à être mis en fonction. Et Air Mauritius, devenu le premier opérateur de l’hémisphère sud à exploiter ce type d’avion en 1994, était la troisième compagnie au monde à acquérir un tel appareil. Le dernier vol de l’A340 3B-NAY, répertorié MK4, a été sur Hong Kong, en mars dernier selon nos informations.

Depuis, Le Cardinal a enlevé sa robe rouge, et c’est tout de blanc vêtu qu’il a quitté l’aéroport SSR lundi pour se rendre d’abord à Londres. Il a quitté Heathrow le même jour pour Phoenix pour être officiellement retiré de la flotte d’Air Mauritius suite à l’acceptation finale par le bailleur le 12 mai. Selon le choix du bailleur, Le Cardinal, conduit dans le désert de l’Arizona, où se trouve l’un des plus populaires cimetières des avions, devrait être mis à la casse. Mais vu l’âge de l’avion, selon nos informations, tout porte à croire que ses pièces détachées, dont les moteurs, seront recyclées. Le départ du Cardinal s’insère dans le contexte de modernisation de la flotte d’Air Mauritius. Ainsi, le leasing de ce premier A340 de MK étant terminé, l’appareil retourne vers le producteur, laisse-t-on comprendre chez Air Mauritius qui annonce la mise en retraite d’un 2e A340 d’ici à la fin de l’année.

Le départ de ce premier A340 des deux de la fl otte de MK qui ne voleront plus marque un tournant dans l’histoire de la compagnie nationale. Désormais, les vedettes sont les A350 et prochainement A330 Neo qui seront exploités à partir de la fin de l’année conjointement avec les quatre A350 de MK.