C’était le dernier rendez-vous de la saison. Et même si les meilleurs joueurs de l’élite n’étaient pas tous présents, le National Open a tenu ses promesses. Shama Aboobakar a remporté logiquement la finale du simple dames 21-18, 21-10 face à Aurélie Allet tandis que le titre du simple hommes est revenu à Christopher Paul. Il est venu à bout de Vishal Sawaram en trois sets, 21-23, 21-12, 21-15.
Ce verdict était assez attendu surtout en simple dames où Shama Aboobakar était de loin la meilleure après sa récentes tournée africaine. Moins aguerrie et plus jeunes, Aurélie Allet n’a pu que s’accrocher lors du premier set s’inclinant 18-21 avant de céder 10-21 dans le second. Elle a tout de même remporté la palme du double dames avec Shaama Sandooyeea aux dépens de la paire composée d’Aboobakar et Deepti Ramchurn 21-18, 21-15. « C’était plutôt facile en simple. Mais à un moment donné, j’avais pensé me retirer à cause de la fatigue. En double, c’était que pour le fun. Mais j’ai préféré m’aligner avec une junior pour hausser un peu le niveau des jeunes. D’ailleurs, je crois que la paire victorieuse composée d’Aurélie Allet-Shaama Sandooyeea fera une bonne paire en 2015 pour les 9es Jeux des Iles à la Réunion », avoue Shama Aboobakar.
Avec l’arrivée du nouveau DTN, le Malaisien Nantha Kumar Tarbadas, l’entraînement de l’équipe nationale devrait assurément s’intensifier dès janvier avec des séances de trois heures le matin et autant dans l’après-midi. « Il nous a prévu un plan d’entraînement très étoffé et cela va rehausser le niveau de l’élite et compenser les gros manquements qui existaient » soutient le joueuse. Et si les conditions d’entraînement s’avèrent aussi avantageuses, elle devrait normalement abandonner l’idée de partir à ses propres frais pour trois semaines de stage en Inde ou en Malaisie avant les Championnats d’Afrique que Maurice accueillera du 12 au 19 août 2013.
Dans le simple hommes, Christopher Paul a signé son deuxième titre Open après celui qu’il enleva l’année dernière face à Yoni Louison lors du tournoi d’ouverture en avril. Mais il faut bien dire que samedi dernier, son adversaire, Vishal Sawaram, était physiquement diminué, surtout depuis qu’il s’est mis en retrait l’année dernière. Il ne joue que pour le plaisir dans le sud avec les jeunes de la région de Chamouny et Chemin-Grenier où il habite. C’est dire que le verdict aurait pu être différent pour lui avec un peu plus de préparation.
Mais cette finale aura aussi émoussé son plus jeune adversaire. Car les deux hommes, aussi alliés en double hommes, n’avaient plus de ressources pour affronter en finale le tandem
Gilles Allet-LLoyd Alam. Ces derniers l’emportèrent 17-21, 21-11, 21-16.  
Cette année, grâce au soutien du TFES, Christopher Paul a passé  quatre mois de préparation — au lieu de cinq comme il était convenu — au New Vision Training Centre de Quala Lumpur, Malaisie. Il était de retour début juillet.