La CAN U16 de basket-ball, qui a pris fin samedi dernier avec le sacre du Mali aux dépens de l’Égypte en finale, a montré de quoi Maurice était capable en termes d’organisation, mais aussi sur le plan sportif. Si sur le premier plan on a été servi, sur l’autre, par contre, il faudra repasser. En attendant que la FIBA Afrique décide d’accorder à nouveau une organisation de taille à la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), voici ce qui a été bon et moins bon pendant une semaine.
Mention bien
Le sacre du Mali

Six éditions qu’ils courent après un titre chez les U16. La sixième aura été la bonne pour les Maliens, après la cruelle désillusion de 2015 à domicile. Cette fois, ils ont donné l’impression d’avoir marché sur l’eau, tant ils paraissaient sûrs d’eux et en totale maîtrise de leurs moyens sur le terrain. L’Égypte, avec trois titres en poche déjà, regardait déjà les Maliens d’un autre oeil en demi-finale. Il faudra attendre deux ans pour la revanche des Pharaons.