La sélection mauricienne de Beach-Volley, emmenée par Eddy Rose, prendra part au Council Of Southern Africa Football Associations (COSAFA) qui se tiendra aux Seychelles du 9 au 11 avril. L’occasion pour les coéquipiers de Kelly Mariva de se rattraper après avoir raté la qualification pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se tiendra du 14 au 19 courant toujours dans l’archipel.
Les Seychelles (pays hôte), l’Afrique du Sud, Madagascar, le Malawi, Maurice et les Émirats Arabes Unies prendront part à la compétition. Cette dernière formation remplace le Mozambique qui ne pourra effectuer le déplacement. L’entraîneur de nos beach boys, Eddy Rose, a tenu à faire ressortir que l’équipe de football de plage émiratis sera très difficile à battre, étant favori pour la victoire finale. « C’est une grosse cylindrée du beach soccer est une équipe professionnelle. Je connais bien l’entraîneur de cette équipe qui est un Brésilien (Marcelo Mendes). Ils ne viendront pas avec la fleur au fusil mais avec la ferme intention de remporter la victoire finale », explique-t-il.
En effet, depuis l’arrivée du technicien brésilien en 2007, il a apporté une certaine stabilité qui ont permis à la sélection de progresser sur le plan tactique et d’ajouter une touche d’efficacité et de spectacle à son jeu. « Ce sera vraiment une expérience enrichissante pour nous de croiser une telle puissance du football de plage », ajoute Eddy Rose. Avant 2013, le pays a organisé quatre Championnats d’Asie et en a remporté deux en 2007 et 2008 ainsi que la Coupe du monde 2009. Lors de la Coupe Intercontinentale, ils sont montés sur la troisième marche du podium à deux reprises, soit en 2012 et 2013.
C’est une aubaine pour nos locaux de bénéficier de ce type de frottement surtout après l’élimination au deuxième tour préliminaire de la CAN 2015 par la Côte d’Ivoire. Pour rappel, après avoir éliminé le Mozambique à l’extérieur contre toute attente, les Stéphan Nabab, Joye Estazie et autres Fabrice Agathe avaient été battus sur la plage de Mon Choisy par les Éléphants sur le score de 6 buts à 4. Toutefois, l’espoir était toujours permis quant à un renversement de situation car les Mauriciens étaient loin d’être ridicules dans le jeu. Mais lors de la manche retour à Abidjan, nos locaux ont connu une amère désillusion, s’inclinant sur le score cinglant de 12 buts à 2.
Eddy Rose soutient que ça fait partie du jeu et que son équipe a besoin d’enchaîner les matches pour progresser. « Nous avons reçu une correction contre les Ivoriens car ils étaient beaucoup plus forts que nous. Cela fait partie du jeu et nous nous devons de relever la tête et d’avancer et cette compétition arrive à point nommer pour les joueurs. Nous avons définitivement progressé dans le jeu puisque nous avons eu quatre confrontations (aller-retour), deux contre les Mozambicains et deux contre les Ivoiriens. Nous avons certes beaucoup de lacune mais aussi nos forces que nous tenterons d’utiliser à bon escient », ajoute notre interlocuteur.
Il poursuit, « Ce sera également très bien de se jauger face au pays de l’Océan Indien comme les Seychelles, qui participe à la CAN, et Madagascar. Le Malawi et l’Afrique du Sud sont également de très bons adversaires alors que les Émirats font figure d’épouvantail ». À titre d’information, le groupe quitte le pays lundi. Ashley Lemince ne sera pas du déplacement. Ils seront dix joueurs en compagnie de l’entraîneur à se rendre dans l’archipel.