L’opération Bet365 Online Betting, avec des paris sur courses hippiques et matches de football sur le plan international en vue d’éventuel blanchiment de fonds, a débouché sur la démission sur proposition du Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, de l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, dès mercredi dernier. Ce départ n’aura pas pour autant dégoupillé cette bombe à retardement politique vu les détails contenus dans un affidavit juré par le Punter-cum-Whistleblower, Mohamad Husein Abdool Rahim, propulsant au premier rang Ravi Yerrigadoo avec une attestation en date du 10 mars dernier. L’Independent Commission against Corruption (ICAC) prend, semble-t-il, au sérieux les allégations de fabrication de faux reçus de BET365 pour alimenter les comptes bancaires à l’étranger de fonds à être blanchis. En fin de semaine, agissant sur la base de la déposition initiale du lanceur d’alerte, l’ICAC a pris les devants en procédant à la saisie d’une série d’équipements informatiques en attendant d’autres dépositions dans les jours à venir avant d’enclencher la prochaine étape.