Ils passeront la nuit entière de samedi à dimanche sur la plage de Tamarin avec leurs oeuvres d’art de protestation anti-carte d’identité biométrique. Les membres et sympathisants de la plateforme No To Biometric Data On ID Card invitent ceux sensibles à cette cause à venir au Festival de la Liberté, qui démarre samedi à 18 h.
Alors que la cour du Plaza était initialement prévue, c’est sur la plage publique de Tamarin que les membres de la plateforme — qui multiplient les initiatives en vue d’interpeller l’opinion publique sur la nouvelle carte d’identité avec données biométriques — passeront la nuit entière. L’invitation est donc lancée et le public est prié d’apporter ses propres équipements de camping et provisions, entre autres. Le public est aussi invité à amener du matériel artistique pour créer sur place. Il peut s’agir d’instruments de musique ou de quoi réaliser des tableaux ou sculptures, entre autres.
Ces oeuvres seront ensuite exposées au Santosha Refuge Centre, non loin de la plage publique de Tamarin. L’expo débutera vers 21 h et sera rythmée par des chansons et autres performances artistiques, dans le cadre du Festival de la Liberté.
De minuit à 14 h le lendemain, se tiendra le Freedom Camp sur la plage de Tamarin où tous les participants seront libres de partager leurs opinions et leurs idées sur le déroulement du Festival de la Liberté qui durera pendant tout le mois d’août.
« Le but du festival est d’impliquer la réflexion et la participation créative de tout un chacun. Nous culminerons très certainement vers un rassemblement citoyen d’ici la date butoir pour ce projet biométrique, date butoir pour la carte d’identité qui est à ce jour fixée au 30 septembre 2014 », expliquent les organisateurs.