Neuf mois de prison c’est la sentence infligée à Siddick Chady et Prakash Munthrooa ce matin du jeudi 21 novembre par la cour intermédiaire.

Me Saïd Toorbuth, l’homme de loi de Siddick Chady, a déclaré qu’il n’est pas satisfait du jugement.  » C’est un procès qui dure depuis 13 ans sur le simple fait d’allegations sur mon client. Ces allegations sont totalement faux. Mais je respect le jugement du magistrat « , dit-il.

 » Nous croyons en la justice et nous laisserons la cour suprême se prononcer sur cette affaire « , avance Me Arun Bhinda, l’homme de loi de Prakash Munthrooa.

Pour rappel, la magistrate Wendy Rangan, dans un jugement de 54 pages rendu la semaine dernière, avait reconnu coupables Siddick Chady et Prakash Maunthrooa de corruption et d’entente délictueuse respectivement.

Malgré le fait qu’une seule charge a été prouvée contre chacun d’eux, ces derniers se retrouvent sur la sellette, avec des accusations confirmées d’actes délictueux avec la firme Boskalis International BV dans le cadre de l’octroi du contrat pour le dragage du port en 2006.

Ce texte sera mis à jour dans quelques minutes.