La classe syndicale dans le secteur portuaire aborde une étape cruciale cette semaine avec la tenue de l’élection de trois employés en tant que membres du board de la Cargo Handling Corporation prévue ce mercredi. Ainsi la campagne électorale qui bat son plein donne lieu à un affrontement direct entre les deux syndicats rivaux : la Port-Louis Maritime Employees Association et la Port-Louis Harbour and Dock Workers Union. Par ailleurs, Sada Kistnen, un des directeurs, a consigné une déposition à la police samedi faisant suite à un rapport d’audit interne dénonçant des cas de fraude.
Alors que l’ambiance de la campagne électorale est palpable dans le secteur portuaire, la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) a entériné la décision la semaine dernière de référer le rapport d’audit interne de la Cargo Handling Corporation (CHC) à la police. Au cours de la Special General Assembly de la Port-Louis Maritime Employees Association tenue le 16 février, une résolution a été adoptée concernant une déposition à la police du Chairman de la CHC Dan Bhima au sujet d’un rapport d’audit interne accablant ; celui-ci porte sur des cas de passe-droits et des délits allégués de faux et usage de faux. La PLMEA avait ainsi accordé un délai de deux semaines afin que Dan Bhima ou encore le managing director Sanjay Paddiah réfèrent les cas à la police. « À l’expiration du délai, le syndicat n’a eu d’autre choix que de conseiller à Sada Kistnen, un des directeurs de la CHC élu par les travailleurs, de consigner une déposition au poste de police étant donné que ni le chairman Dan Bhima ni le managing director Paddiah, n’ont consigné de déposition au poste de police…», avance en substance Ashok Subron, négociateur de la PLMEA. Accompagné des membres du corps syndical, Sada Kistnen s’est rendu au poste de police du port samedi matin vers 10 heures. Dans sa déposition formelle contre le Human Resource Manager Raj Ganoo, actuellement suspendu, Sada Kistnen a expliqué que le rapport d’audit interne met en lumière suffisamment d’éléments pour que la police initie une enquête afin de déterminer si des délits criminels ont été commis.
Depuis ces dernières semaines, force est de constater par ailleurs que la campagne électorale retient l’attention dans le port avec notamment des séries de réunions avec les employés de la CHC, tenues par les deux principaux syndicats : la PLMEA et la Port-Louis Harbour and Dock Workers Union (PLHDWU). À deux jours de la joute électorale, la PLMEA met les bouchées doubles pour faire élire les trois candidats de son syndicat : Alain Edouard (Foreman Technician Portique MCT), Kistnen Sada (Ship Foreman MPT) et Korimbocus Mohamed Parvez (Plant Operateur Grade 1 MCT). Du côté de la PLHDWU, les trois candidats sont Alex Marie (Foreman Shoreworker), Nigel Valaydon (Planning Officer) et Jean Tony Claudio Julleekeea (Lasher). La campagne de la PLHDWU a débuté le 16 février par des campagnes de mobilisation et d’explications en faveur des travailleurs en vue de venir à bout de ces élections avec un 3-0.
L’enjeu est de taille d’autant plus qu’en cas de victoire de la PLMEA dans ces élections, ce sera synonyme d’une première défaite de la PLHDWU depuis l’existence de la CHC…